Un trailer (trop) cartoonesque pour Les Chevaliers du Zodiaque made in Netflix

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que ce remake so 2019 ne fait pas l’unanimité.

Quand une nouvelle version des Chevaliers du Zodiaque a été annoncée du côté de Netflix, la crainte s’était installée. Puis, lorsque les premières images furent dévoilées, la tension est montée d’un cran et les fans de la franchise animée redoutaient le pire. Maintenant qu’on peut jeter un coup d’œil sur le trailer officiel de ce remake au parfum de scandale, la sentence est irrévocable pour les adorateurs de l’original : pour beaucoup, ce projet aurait dû être tué dans l’œuf.

Publicité

Pour la piqûre de rappel, Les Chevaliers du Zodiaque – Saint Seiya (c’était son titre complet) est un anime cultissime pour les kids des années 1990. On y suivait les mésaventures de plusieurs chevaliers donc, lesquels ont juré de protéger la déesse Athéna et d’empêcher que des dieux mal intentionnés de l’Olympe viennent détruire l’humanité. Comme beaucoup de dessins animés nippons, l’œuvre était basée sur le manga à succès du même nom, tout comme ce remake Netflix.

Oser s’attaquer à un tel monument de nostalgie, il fallait le faire. Pour l’heure, l’indignation est palpable chez les puristes de l’univers, qui démontent la série pour de multiples raisons. D’abord, l’animation en CGI façon 3D qui, bien que contemporaine, dénature l’esthétique nippone qui avait fait le succès de la version originale. Au-delà de ça, beaucoup critiquent la décision d’avoir transformé Shun en personnage féminin, là où les héros étaient jusqu’ici exclusivement des hommes.

L’inclusivité, c’est bien, mais pour le coup, les créateurs de ces Chevaliers du Zodiaque 2.0 ont choisi le mauvais personnage, qui brillait par son aspect pacifiste et ses caractéristiques féminines, que l’on retrouve rarement dans des personnages masculins de façon générale. Transformer Shun en femme, c’est un peu choisir la facilité et effacer une vision peu montrée de la masculinité.

Publicité

La série débutera à l’été 2019 sur la plateforme de streaming.

Par Florian Ques, publié le 10/12/2018

Copié

Pour vous :