© Netflix

Un trailer épileptique pour l’anthologie Love Death + Robots de David Fincher

Une véritable orgie d'animation visuelle.

Attention les yeux et les oreilles. Le réalisateur oscarisé David Fincher et Tim Miller (Deadpool) se sont associés pour le projet sous LSD Love Death + Robots. Derrière ce titre rêveur se cache une anthologie d’animes violente et NSFW, qui n’est pas sans rappeler les courts-métrages de l’Animatrix des sœurs Wachowski, sortis en 2003. Dédié à un public adulte (sexe, drogue, hémoglobine et techno hardcore au programme), Love Death + Robots se dévoile dans un trailer ultra-clippesque et kaléidoscopique, qui risque de vous provoquer une crise d’épilepsie tant les images s’enchaînent à une vitesse folle.

Publicité

Difficile de comprendre le lien entre ce bombardement de plans qui flattent la rétine. L’anthologie diffusée prochainement sur Netflix mélange les genres et les styles d’animation, dont la CGI, la motion capture et le photoréalisme. Love Death + Robots est une œuvre découpée en 18 épisodes, qui dureront de 5 à 15 minutes et exploreront un large spectre de genres (l’horreur, la fantasy, la science-fiction…). Le tandem à l’origine de cette orgie visuelle nous promet un bestiaire aussi éclectique que des soldats loups-garous, des androïdes rebelles, des aranéides extraterrestres ou encore un… yaourt hypersensible !

L’anthologie devrait également s’intéresser à un paquet de thématiques diverses et variées : le racisme, le despotisme, la guerre, le libre arbitre, la nature humaine… L’œuvre s’inspire en grande partie des midnight movies, des films à petit budget subversifs diffusés tard dans la nuit pendant les seventies aux États-Unis. On plongera corps et âme dans cette anthologie cocaïnée dès le 15 mars prochain sur Netflix.

Par Adrien Delage, publié le 15/02/2019

Copié

Pour vous :