©CBS

The Red Line s’attaque aux brutalités policières contre les Afro-Américains dans un trailer intense

Comment vivre ensemble après une tragédie injuste.

Sous le feu des projecteurs depuis #MeToo, pointé du doigt pour son manque de diversité dans ses séries et la perpétuation d’une ambiance de travail toxique pour les femmes depuis des décennies (son ex-patron Leslie Moonves a été accusé d’agressions sexuelles par plusieurs femmes), le network CBS a du pain sur la planche pour redorer son blason.

Publicité

C’est dans ce contexte que la chaîne de The Big Bang Theory et NCIS propose avec la série limitée The Red Line quelque chose d’assez éloigné de ces procedurals et sitcoms à succès habituels. Produite par Ava DuVernay et Greg Berlanti, ce drame créé par Caitlin Parrish et Erica Weiss s’attaque à un sujet pour le moins sensible aux États-Unis : les brutalités policières commises envers la communauté afro-américaine, en particulier les hommes noirs. Un sujet toujours douloureusement d’actualité.

Dans ce drama qui veut tenter de réconcilier l’humanité sans pour autant nier les discriminations et le racisme dont sont victimes les personnes noires (vaste et louable programme), Noah Wyle, qui sera toujours Dr. Carter dans nos cœurs, incarne Daniel Calder, un prof d’histoire à Chicago dont la vie bascule quand son mari noir est tué par un policier blanc dans une épicerie. On suivra sa trajectoire, alors qu’il tente de faire son deuil avec sa fille adolescente et métisse, Jira Calder-Brennan (Aliyah Royale). Cette dernière, adoptée, souhaite connaître sa mère biologique. Qui n’est d’autre que Tia Young (Emayatzy Corinealdi), une femme politique basée dans le sud de Chicago qui va être affectée, professionnellement et personnellement, par cette tragédie. Le show va aussi mettre en scène Paul Evans (Noel Fisher, vu dans Shameless), le policier responsable de la tragédie, et la façon dont il est entouré et (parfois mal) conseillé.

La série a été baptisée The Red Line en référence à une ligne ferroviaire qui traverse Chicago et relie de nombreux quartiers entre eux. C’est évidemment symbolique de ce que va tenter de faire cette série : relier des destins croisés et tenter d’apaiser les tensions entre "deux Amériques qui vivent côte à côte", explique Caitlin Parrish, et qui pourront peut-être "se voir avec plus de clarté", conclut Erica Weiss.

Publicité

La série débute le 28 avril sur CBS. Et on sera là pour la découvrir.

Par Marion Olité, publié le 31/01/2019

Pour vous :