La fin du monde est queer et festive dans le trailer de Now Apocalypse, la série de Gregg Araki

Un nouveau cinéaste vient rejoindre le monde merveilleux des séries.

C’était un des projets les plus alléchants annoncés en 2018. Après plusieurs teasings mystérieux, on a enfin une idée de ce à quoi va ressembler la première série de Gregg Araki, cinéaste palmé à Cannes pour Kaboom. Et on peut dire sans s’avancer qu’elle s’inscrit dans le plus pur style du réalisateur.

Publicité

Now Apocalypse (jeu de mots avec le titre du classique de Coppola) suit les pérégrinations du jeune Ulysses, et de ses ami·e·s Carly (Kelli Berglund), Ford (Beau Mirchoff, révélé par Awkward) et Severine (la française Roxane Mesquida). Ce petit groupe avance dans la vie en multipliant les soirées, les expériences sexuelles et autres réflexions philosophiques sous psychotropes.

"C’est comme si nous étions au bord de l’annihilation totale", lance le héros clueless Ulysses en voix-off, qui est incarné par Avan Jogia, que l’on avait découvert dans la série Twisted. Troublé par des rêves aussi fous que prémonitoires, il se demande s’il est sur le point de découvrir une incroyable conspiration ou s’il a juste fumé trop de weed (perso, on penche pour la seconde option).

Cette comédie s’annonce dark, déjantée, queer, surréaliste, hautement sexuelle… Les adjectifs nous manquent pour décrire ce trailer pop délirant, perfusé sous électro. À noter que la série est produite par Steven Soderbergh – c’est toujours bon signe – et a été coécrite par Gregg Araki et Karley Sciortino, autrice, collaboratrice de Vice et Vogue et fondatrice de Slutever, un site américain qui parle du sexe sous toutes ses formes.

Publicité

Now Apocalypse sera-t-elle aussi dingue que son trailer ? Réponse à partir du 10 mars sur la chaîne Starz. En France, aucun diffuseur n’a été annoncé pour le moment.

Par Marion Olité, publié le 17/01/2019

Copié

Pour vous :