Evangeline Lilly aurait été volontairement blessée lors d’une cascade sur le tournage de Lost

L’interprète de Kate Austen accuse un coordinateur de cascade de l’avoir intentionnellement blessée par simple vengeance.

© ABC

Le 22 septembre prochain, Lost fêtera ses quatorze ans d’existence. L’occasion de se rappeler les discours motivants de Jack, les blagues tordantes d’Hurley, le riff de guitare accrocheur de Drive Shaft, le skill de Locke avec ses couteaux de chasse ou encore l’histoire d’amour tragique entre Desmond et Penny. Si la nostalgie nous envahit rapidement en repensant aux meilleurs moments de cette série culte, une déclaration récente d’Evangeline Lilly pourrait bien venir ternir ce tableau d’excellence.

Invitée au panel Stuntwomen, où des femmes cascadeuses à Hollywood prennent la parole pour représenter et défendre leur métier, l’interprète de Kate est revenue sur un accident douteux pendant le tournage de la série. Selon Evangeline Lilly, un coordinateur de cascade l’aurait prise en grippe après son refus de faire appel à une doubleuse pour une acrobatie risquée. Résultat, l’inconnu (la comédienne n’a pas souhaité révéler son nom mais l’a défini comme "misogyne") aurait volontairement saboté la cascade pour tenter de blesser l’actrice, comme le rapporte Deadline.

"Il y avait des plaies ouvertes, du pus et ça suintait, a-t-elle confié pendant le panel. Je ressemblais à un mutant. Ma mère m’avait dit 'tu ne pourras plus jamais porter de robe de soirée !'". Evangeline Lilly raconte avoir été blessée aux deux avant-bras, où sa peau était profondément entaillée. Pendant la cascade, l’actrice devait tomber d’une branche épaisse avant de se rattraper par la force de ses bras et tenir suspendue en l’air pendant quelques secondes. Elle était solidement attachée par un harnais, haute au-dessus du sol, mais elle souhaitait davantage de protections pour son corps.

© ABC

Or, le coordinateur de cascade, selon elle touché dans son orgueil, aurait refusé de satisfaire sa demande, arguant que les "moleskins" (des protections prévues pour éviter les écorchures) se verraient à l’écran (elles sont pourtant prévues à cet effet). C’est à force de répéter la scène, et donc l’acrobatie, qu’Evangeline Lilly aurait fini par s’entailler les bras. Le coordinateur profitait seulement des pauses pour lui appliquer une pommade qui ne servait à rien puisque l’actrice s’éraflait à nouveau en répétant la cascade.

"J’avais l’impression de l’entendre me dire : 'Je t’ai mis dans cette situation car tu as osé t’opposer à moi.' Soit je devais m’incliner face à son influence, soit je devais me blesser. J’étais seulement âgée d’une vingtaine d’années. Aujourd’hui, j’aurais probablement laissé tomber."

Si Evangeline Lilly a enfin pu parler de cet événement traumatisant, c’est bien grâce au mouvement #MeToo qui a généré des discussions, débats et panels de ce type dans le monde entier. Avec beaucoup de courage, de détermination et de ténacité, l’actrice continue de faire une majeure partie de ses cascades et nous aurons la chance de l’observer en action dans Ant-Man et la Guêpe, prévu pour le 18 juillet prochain dans nos salles obscures.