©HBO

featuredImage

Les ados tourmentés d'Euphoria reviendront dans une saison 2

Coup d'essai dans le teen drama, coup de maître pour HBO.

Réussite critique, séquences osées qui créent de l’interaction et des articles dans les médias, stars en devenir ultraprésentes (quand elles ne le sont pas déjà, à l’image de Zendaya) sur les réseaux sociaux… La nouvelle production HBO, Euphoria, avait toutes les clés en main pour se voir renouveler par une chaîne câblée désireuse de toucher une cible plus jeune.

L’annonce d’une saison 2 pour la série de Sam Levinson, adaptée d’un concept israélien, n’est donc pas vraiment une surprise. Francesca Orsi, la vice-présidente de la programmation chez HBO, s’est fendue, comme de coutume, de quelques mots dans un communiqué pour expliquer ce choix logique.  

"Sam Levinson a construit avec Euphoria un monde incroyable, peuplé par un casting extraordinaire, emmené par la suprêmement talentueuse Zendaya. Nous sommes tellement reconnaissants que Sam ait choisi la maison HBO pour créer cette série novatrice. On a hâte de suivre ces personnages complexes alors que leurs périples se poursuivent dans ce monde difficile qu’ils habitent." 

Composée de huit épisodes, la première saison d’Euphoria raconte la lutte de l’adolescente Rue avec son addiction aux drogues, alors qu’elle sort de rebab après avoir fait une overdose. La jeune femme va se faire une nouvelle amie, Jules (Hunter Schafer), avec laquelle le lien devient vite fusionnel.  

Côté audience, HBO a fait savoir qu’Euphoria est la série la plus récente de ses plateformes numériques et qu’elle compte en moyenne 5,5 millions de spectateur·ice·s par épisode, en comptant les rediffusions linéaires, la visualisation différée et la diffusion en continu. Ça représente juste près de 10 fois les 563 000 téléspectateur·ice·s présent·e·s devant leur poste. Euphoria est définitivement une série de plateforme qui touche un jeune public. 

Par Marion Olité, publié le 12/07/2019

Copié