Ⓒ HBO

featuredImage

La saison 8 de Game of Thrones aurait dû mettre en scène une bataille avec des loups

Une meute de 50 canidés devait s'attaquer au dragon du roi de la Nuit.

Spectateurs déçus voire remontés contre la saison 8 de Game of Thrones, vous feriez mieux de rebrousser chemin. Le réalisateur Miguel Sapochnik a évoqué une scène – exaltante – coupée de l’épisode "The Long Night" lors d’une interview dans le podcast Filmmaker Toolkit d’IndieWire. Bien qu’inutile au développement et à la compréhension de certains arcs finaux des héros de Westeros, elle aurait ajouté une touche de saveur épique ainsi qu’une forme de justice pour des personnages jusque-là snobés par la production : les loups géants.

Apparus dans le pilote, les canidés trouvés par les Stark ont été très peu exploités dans la série, alors qu’un lien télépathe les unit à leurs maîtres dans les romans de George R. R. Martin. Par ailleurs, on sait qu’ils sont seulement deux, Ghost et Nymeria, à avoir survécu au dénouement de Game of Thrones. Mais à en croire le réalisateur de "The Long Night", le duo et leurs congénères auraient pu connaître une fin encore plus glorieuse :

"[Pour cet épisode], on avait prévu plein de scènes folles, des images qui auraient comblé les fans. On avait notamment une attaque de loups géants en stock. Au cours de la bataille, une cinquantaine de loups devait surgir des bois et se jeter sur le dragon mort-vivant."

On peut reprocher des dizaines et des dizaines de décisions narratives à D. B. Weiss et David Benioff, les showrunners de la série, mais la charge des loups géants sur Viserion était leur idée. En effet, c’est Miguel Sapochnik qui a coupé court aux négociations, trouvant cette proposition "ennuyeuse à regarder" et souhaitant éviter de "faire un remix des batailles que nous avions déjà vues". Certes, mais hormis quelques actes de bravoure de Nymeria, Ghost et Summer, à quel moment les loups se sont-ils exprimés dans un baroud sanglant… ?

Par ailleurs, le réalisateur britanno-américain ne mâche pas ses mots et n’a pas peur de prendre des risques. Pour lui, "tout le monde devait mourir" dans cet épisode, entendant par là davantage de personnages principaux. Il souhaitait d’ailleurs tuer Jorah lors de la charge suicidaire des Dothrakis afin de montrer dès les 10 premières minutes de l’épisode que n’importe qui était en danger. Pas sûr que ces "et si" parviennent à réconforter les nombreux fans de Game of Thrones, en deuil voire dégoûtés de la saison 8.

En France, les huit saisons de Game of Thrones sont disponibles en intégralité sur OCS Go.

Par Adrien Delage, publié le 19/06/2019

Copié