©Salto

featuredImage

La plateforme Salto, alliance de TF1, France TV et M6, arrivera finalement en 2020

Une future concurrente pour Netflix, Amazon & co.

C’est ce qu’on appelle un vieux serpent de mer. En projet depuis plusieurs années, la plateforme française de streaming Salto devrait enfin voir le jour en 2020, selon des informations du Monde – une nouvelle qui tombe plus d’un an après l’annonce publique de sa création.

C’est qu’il a d’abord fallu que les trois grands groupes audiovisuels français – France TV, M6 et TF1 – s’entendent sur les modalités de leur collaboration. Puis c’est le CSA qui est entré en jeu en donnant son accord en juillet dernier. Enfin, l’Autorité de la concurrence vient de lui emboîter le pas, en donnant son feu vert à Salto, sous certaines conditions (limitation des achats couplés pour leurs antennes et Internet, des programmes acquis en exclusivité auprès des maisons mères, ou encore interdiction de faire la promotion gratuite de Salto sur les antennes des trois chaînes).

"Nous pouvons enfin constituer cette Ă©quipe de France de l’audiovisuel que j’appelais de mes vĹ“ux. Le lancement de la plate-forme nous donnera très prochainement les moyens de jouer sur notre territoire, face aux acteurs internationaux", a commentĂ© Delphine Ernotte, patronne de France TĂ©lĂ©visions, dans un communiquĂ© commun avec les boss de TF1 et M6.

Gilles PĂ©lisson, le PDG de TF1, y est aussi allĂ© de sa rĂ©action, notant "la prise de conscience des autoritĂ©s de la nĂ©cessitĂ© de soutenir et d’accompagner les acteurs du secteur dans les Ă©volutions innovantes nĂ©cessaires pour faire face aux nouveaux enjeux".

En d’autres termes, il Ă©tait temps qu’on se rĂ©veille en France, face aux mastodontes Netflix (5 millions d’abonnĂ©s), Amazon et Disney+ (qui devrait arriver au deuxième semestre 2020). Mais entre les diffĂ©rents organismes de rĂ©gulations français et la dĂ©fiance des opĂ©rateurs (Free dĂ©nonçait un "cartel vis-Ă -vis des distributeurs"), le projet a pris du retard. Il devrait donc ĂŞtre prĂŞt pour la bataille de la 2e gĂ©nĂ©ration des plateformes de SVOD, notamment face Ă  Apple TV et Disney+.

Le prix d’abonnement Ă  Salto reste inconnu. Il y a un an, on Ă©voquait des forfaits de 2 Ă  8 euros par mois, pour avoir accès Ă  des documentaires, sĂ©ries et Ă©missions des grandes chaĂ®nes françaises en streaming, ainsi que du contenu exclusif. La plateforme proposera aussi les flux des chaĂ®nes (M6, TF1, France TV) en direct et des programmes en replay. Une interrogation demeure concernant les investissements, notamment dans la production d’œuvres originales. Il y a fort Ă  parier que Salto n’aura pas les moyens d’un Netflix ou d’un Canal+ en France. 

Par Marion Olité, publié le 13/08/2019

Copié