© Netflix

featuredImage

La mort n'est pas une fatalité pour Russian Doll qui décroche une saison 2

Une décision qui va un peu à l'encontre de la fin de la saison 1.

Apparemment, le jour sans fin de Natasha Lyone dans Russian Doll ne s’est pas arrêté après la saison 1. La série, découverte en début d’année, vient d’être renouvelée par Netflix pour une deuxième livraison. Une annonce qui surprend tant le premier chapitre avait tous les attraits d’une mini-série en huit épisodes : une histoire bouclée, avec un commencement, un milieu et une fin (impeccable).

En réalité, Amy Poehler et Leslye Headland, les co-créatrices, et Natasha Lyone, avaient initialement pitché à Netflix une arche narrative courant sur trois saisons. "À l’origine, Nadia devait être présente sur les trois saisons. Mais pas forcément de façon conventionnelle", teasait Leslye Headland lorsde la conférence Recode’s Code en Arizona.

Et c’est vrai que Russian Doll, dont l’héroïne Nadia est coincée dans une boucle temporelle qui la ramène à son point de départ dès qu’elle meurt, n’a rien de conventionnel. Et cette saison 2, c’est Natasha Lyone qui la vend le mieux : "Même série, encore plus chelou."

L’actrice aura tout le temps pour se consacrer à son rôle et à la production du show puisqu’elle s’apprête à enfiler, pour la dernière fois, sa tenue de prisonnière dans la septième et dernière saison d’Orange Is the New Black.

La saison 1 de Russian Doll est disponible sur Netflix.

Par Delphine Rivet, publié le 12/06/2019

Copié