© HBO

featuredImage

Sophie Turner, aka Sansa de Game of Thrones, se confie sur sa santé mentale

La jeune actrice évoque sa dépression et dénonce le harcèlement des trolls.

Âgée de 23 ans, Sophie Turner, au micro du célèbre animateur et psy de la télé américaine Dr Phil, pour son podcast Phil in the blanks, a confié avoir traversé des périodes très difficiles moralement tout le temps qu’a duré sa participation à Game of Thrones. Elle révèle être encore aujourd’hui sous traitement médical et travaille sur elle pour guérir.

"Je souffre de dépression depuis maintenant cinq ou six ans. Le grand défi pour moi : me lever du lit et sortir de la maison — et apprendre à m’aimer".

Elle avait à peine 15 ans lorsque la série est devenue le phénomène mondial que l’on connaît aujourd’hui. L’exposition soudaine et la déferlante de commentaires insultants qui s’en est suivi ont contribué à plonger la jeune fille dans une profonde dépression.

"Je crois que c’était une combinaison de l’émergence des réseaux sociaux à cette époque, et de mes ami·e·s qui partaient à l’université. Je travaillais mais je vivais encore chez mes parents, donc je me sentais très seule".

On a peut-être tendance à l’oublier, en voyant le personnage ultra badass et sans concession qu’elle est devenue, mais Sansa a connu une longue traversée du désert dans Game of Thrones. Pendant la majeure partie de la série, la jeune fille a été manipulée, maltraitée, trimballée d’un château à l’autre…

Les fans de la saga n’ont pas été plus tendres que les scénaristes avec elle. Game of Thrones était le tout premier rôle de carrière de Sophie Turner. Et comme cela arrive souvent, cette méchanceté a fini par déborder du cadre strictement fictionnel pour se diriger contre son interprète. Comme elle le raconte aujourd’hui avec beaucoup d’émotion, Sophie Turner a été particulièrement affectée par ce harcèlement moral et le bodyshaming qui allait avec.

"Les gens me disaient, 'Bordel, Sansa a pris 5 kilos' ou 'La vache, Sansa a besoin de perdre 5 kilos' ou 'Sansa a grossi'. Il y avait beaucoup de commentaires sur mon poids, ou sur le fait que j’avais des boutons, alors que j’étais une ado et c’est parfaitement normal. […]

Et je les croyais. Je me disais 'Oui, c’est vrai, j’ai une sale peau. Je suis grosse. Je suis une mauvaise actrice. […] Du coup, je demandais au département des costumes de serrer mes corsets au max. Je suis devenue très, très complexée."

Parmi ses plus grands soutiens dans cette épreuve, sa BFF Maisie Williams, qui a grandi à ses côtés, et son fiancé, le chanteur Joe Jonas, qu’elle épousera cet été.

"Quand quelqu’un vous dit qu’il vous aime tous les jours, ça vous fait vraiment réfléchir, et je crois que ça aide à s’aimer davantage".

Maintenant que Game of Thrones s’achève, et que le tournage de Dark Phoenix est derrière elle, Sophie Turner peut apprendre à doucement se reconstruire et s’accorder une petite pause bien méritée dans sa carrière.

"Je me sens vraiment mieux. Je suis une thérapie, et j’ai un traitement médical et aujourd’hui, je m’aime, plus que jamais."

Par Delphine Rivet, publié le 19/04/2019

Copié