AccueilAnalyse

Cursed : la "véritable" légende de Nimue, alias la Dame du Lac

Publié le

par Adrien Delage

Ⓒ Netflix

Dans les légendes arthuriennes, Nimue est une fée qui vient en aide aux héros de plusieurs contes.

Avec Cursed, adaptation du roman graphique signé Frank Miller et Tom Wheeler, Netflix s’est offert une relecture magique et onirique des légendes arthuriennes. Toutefois, la romance médiévale propose un point de vue original, puisque l’héroïne de l’histoire n’est pas le roi Arthur, mais Nimue, alias la Dame du Lac. Si la série diverge sur pas mal de points concernant les récits du folklore britannique, elle reste basée sur de véritables contes (historiquement non avérés) où cette figure féerique occupait une place secondaire, mais tout aussi essentielle à la renommée du roi Arthur et ses chevaliers.

Dans Cursed, le personnage incarné par Katherine Langford est une femme rebelle faisant partie de la communauté des Faë. Son peuple est menacé par le roi Uther Pendragon et sa terrible milice religieuse, les Paladins rouges. Pour sauver ses compagnons et vaincre ses opposants, Nimue va s’associer au mercenaire Arthur, dont le destin est de devenir roi d’Angleterre. Au cours de sa quête, elle va tomber sur une épée magique très puissante, Excalibur, et partir à la recherche du magicien Merlin qui a perdu ses pouvoirs d’antan.

Une fée à la moralité ambiguë

La série <em>Kaamelott,</em> les comics <em>Hellboy,</em> le manga <em>Seven Deadly Sins,</em> les jeux vidéo <em>The Witcher</em>… Encore aujourd’hui et dans les cultures du monde entier, la Dame du Lac est une figure d’inspiration majeure. (Ⓒ M6/Dark Horse Comics/Kōdansha/CD Projekt)

Les légendes arthuriennes sont nées au XIIe siècle, sous la plume de Geoffroy de Monmouth, un évêque gallois. La fée Viviane, le nom historique donné à la Dame du Lac, y apparaît sous plusieurs versions différentes. Avec la multiplication des auteurs, le personnage a souvent changé de nom, allant de Niniane à Nyneve, en passant par Nimue. Des termes qui renvoient étymologiquement aux muses gréco-romaines ou encore à la rivière Ninian, qui s’écoule des Côtes-d’Armor au Morbihan.

La plupart du temps, elle est décrite comme une sorcière énigmatique et enchanteresse, qui vit sous un lac, dans la forêt de Brocéliande. Si son rôle change selon les contes, la fée Viviane interfère régulièrement dans la quête des héros masculins. Son geste le plus connu est d’avoir confié Excalibur, l’épée magique incassable et capable de tout trancher, au futur roi Arthur. Dans certaines histoires, elle élève aussi Lancelot après l’avoir kidnappé – ce dernier étant appelé à devenir le plus célèbre chevalier de la Table ronde. Enfin, dans certaines versions plus sombres, la Dame du Lac est décapitée par Balin le Sauvage, le rival d’Arthur, qui lui reproche la mort de sa mère.

Il arrive aussi parfois que la fée Viviane devienne un personnage carrément démoniaque. Dans une variation du mythe, elle ensorcelle Merlin et l’enferme dans une grotte ou un arbre, afin qu’il lui appartienne. Là encore, sa relation avec le magicien diffère selon les auteurs : elle fut aussi bien son égale que son apprentie, voire sa compagne dans la saga contemporaine de Bernard Cornwell. Dans Cursed, elle devient sa fille, une première pour la Dame du Lac.

Un conte moderne sur l’empowerment

Dans Cursed, on peut voir que Nimue a été repensée comme une jeune femme indépendante. Elle est aussi une fée, transportée dans un conflit racial provoqué par les Paladins rouges ou plutôt, leur intolérance vis-à-vis des créatures différentes des hommes. Cette vision contemporaine de la Dame du Lac la rapproche de héros plus modernes de la pop culture, comme Harry Potter (une élue réticente à embrasser son destin) et Carrie White de Stephen King (elle considère ses pouvoirs comme un fardeau, voire une malédiction).

Autre différence majeure avec les contes ancestraux, la fée Viviane de la série ne se contente pas de protéger l’épée. Elle n’hésite pas à s’en servir pour pourfendre ses adversaires et n’accepte de la confier à personne. Pourtant, selon la légende, Excalibur peut uniquement être soulevée par un véritable roi ou dans le cas présent, une véritable reine. Cursed fait donc de la Dame du Lac une figure plus féministe ou tout du moins, la plonge dans une histoire fémino-centrée, contrairement à ses origines puisées dans un univers masculin, voire patriarcal tel que le système de la Table ronde.

Frank Miller et Tom Wheeler ont toujours souhaité écrire une fable sur l’empowerment féminin. Pour le second, c’était même une opportunité de faire vibrer sa petite fille, qui ne trouvait pas de repère héroïque dans les mythes anciens. Il le racontait ainsi dans les colonnes du New York Times :

"Quand on a commencé à penser cette histoire, ma fille devait avoir 10 ou 11 ans. Elle n’avait pas vraiment de personnage auquel s’identifier dans cette mythologie. Pourtant, les thèmes explorés – saisir l’épée, saisir son propre destin, être responsable à un jeune âge – peuvent toucher tout le monde. Cette idée de devenir le propre héros de son histoire est générationnelle. C’est génial d’avoir une femme avec ce pouvoir dans les mains."

La première saison de Cursed est disponible en intégralité sur Netflix.

À voir aussi sur biiinge :