AccueilAnalyse

On a disséqué le bestiaire de la saison 2 de The Witcher

Publié le

par Adrien Delage

Cette année, Geralt affrontait une Bruxa, un Leshen ou encore un terrifiant Myriapod dans la saison 2 de The Witcher.

On a disséqué le bestiaire de la saison 2 de The Witcher

Ⓒ Netflix

#1. Nivellen

Ⓒ Netflix

Nivellen est une référence directe au conte de La Belle et la Bête. C’est un homme maudit par une prêtresse dans sa jeunesse, après le pillage d’un temple qui a mal fini. Désormais, il sert de croquemitaine pour effrayer les enfants. Mais en réalité, Nivellen a gardé sa raison et son cœur même s’il se transforme tous les soirs en une étrange créature humanoïde, à la croisée de l’ours et du sanglier. C’est un vieil ami de Geralt que le Sorceleur a rencontré dans le chapitre "Un Grain d’espoir" du premier tome de la saga d’Andrzej Sapkowski.

Dans la série, Nivellen est incarné par Kristofer Hivju, un acteur norvégien qu’on a déjà aperçu dans le rôle de Tormund dans Game of Thrones. Il est le symbole de la relation complexe entre Geralt et les monstres : le Sorceleur a pour travail de les éliminer, mais il se lie parfois d’amitié avec certaines de ces créatures. Nivellen est un être touchant, dont Geralt apprécie la compagnie.

#2. La Bruxa

Ⓒ Netflix

La Bruxa est une sorte de vampire emblématique de l’univers de The Witcher, qui apparaît à la fois dans les livres, les jeux vidéo et la série. Son origine remonte au folklore portugais. Dans la plupart des légendes, c’est une femme qui a muté en vampire grâce à la magie. Elle devient alors invincible et peut se changer en animal à sa guise, principalement en chauve-souris. Contrairement à ses congénères traditionnels, la Bruxa ne craint pas le soleil, l’ail ou les symboles religieux ce qui en fait un être d’une puissance insoupçonnée et terrifiante.

Dans la série, la Bruxa prend les airs de Vereena, une jeune fille innocente qui se lie d’amitié avec Nivellen. Mais à minuit passé, elle se transforme en vampire qui cible en particulier le sang des enfants. C’est pourquoi elle s’attaque à Ciri en déployant un arsenal glaçant : la Bruxa peut s’immiscer dans ses rêves pour la lier et ensuite la soumettre à sa volonté. Dans The Witcher, la créature peut également communiquer par télépathie et n’est pas détectée par le médaillon de Geralt, ce qui en fait un adversaire de haute volée pour le chasseur de monstres.

#3. Le Leshen

Ⓒ Netflix

Non, les Leshen ne sont pas des Ents du Seigneur des anneaux qui ont mal tourné. À vrai dire, on ne connaît pas leur vraie nature, s’ils sont des arbres, des démons ou les deux à la fois. Chaque version de The Witcher propose une représentation différente : dans les jeux, ils apparaissent avec un crâne de cerf sur la tête mais dans la série, ils sont entièrement composés de matières naturelles. Les Leshen sont nés de mutations comme le démontre la transformation du Sorceleur Eskel, tué par Geralt après avoir perdu la raison.

L’origine des Leshen remonte à la mythologie slave où ils sont davantage apparentés à des lutins. Ils aiment faire des farces, se lient parfois d’amitié avec les humains et on pourrait les entendre chanter dans certaines forêts de Russie et d’Europe de l’Est. Dans les régions baltiques, ils ont même un jour dédié, le 27 septembre. Andrzej Sapkowski leur a donné une allure et un tempérament beaucoup plus agressifs, puisque les Leshen défient quiconque pénètre sur leur territoire et sont capables de contrôler la faune et la flore environnantes pour repousser les intrus.

#4. Le Myriapod

Ⓒ Netflix

Le Myriapod est une créature cauchemardesque dont on ignore le véritable nom. Elle est apparue très brièvement dans le roman L’Épée de la providence et un DLC des jeux vidéo. Le Myriapod ressemble à un mille-pattes géant à la vitesse démentielle comparée à sa taille. Il est capable de détruire d’un seul coup de griffe un Leshen, une prouesse dont Geralt et Eskel seront témoins dans la série.

Cette espèce très rare sur le Continent naît dans les cocons de la stellacite, une substance que l’on trouve dans les monolithes, ces pierres noires imposantes qui sont en réalité des portails vers d’autres univers. On sait encore trop peu de choses de ces créatures, puisque la plupart des personnes qui l’ont croisée ne sont plus là pour en parler.

#5. Le Zeugle

Ⓒ Netflix

Le Zeugle est un monstre synonyme de mauvais souvenirs pour les joueurs du tout premier jeu The Witcher. C’est un boss caché dans les égouts de Wyzima dont les immenses tentacules ont donné du fil à retordre à celles et ceux qui s’y sont frottés. Le Zeugle est une sorte de poulpe carnivore qui vit dans les marécages ou les égouts pour se nourrir d’humains, de détritus ou d’animaux sauvages. Yennefer et Cahir vont en croiser un dans la saison 2 de The Witcher, un clin d’œil à une quête principale des jeux vidéo.

Le Zeugle est une créature presque invincible. Elle ne craint pas l’épée d’argent de Geralt et il faut d’abord lui couper les tentacules avant d’espérer le vaincre. Un effort quasi vain puisque le venin contenu dans le sang de la créature est mortel au moindre contact. Le Zeugle fait évidemment référence aux terribles krakens des légendes scandinaves, dans une version résolument plus toxique et dégoûtante.

#6. Le Chernobog

Ⓒ Netflix

Chernobog est un nom d’antagoniste qui apparaît régulièrement dans des sagas très populaires du monde vidéoludique (Kingdom Hearts, Final Fantasy, Smite et même un camion militaire dans… GTA). Il faut dire qu’à l’origine, c’est le dieu slave de la nuit et de l’obscurité. Le Chernobog de The Witcher est une création originale pour la série, qui n’apparaît donc ni dans les livres ni dans les jeux vidéo. Il prend la forme d’un dragon aux écailles obsidiennes, qui peut voler et cracher du feu.

Dans certaines représentations mythologiques, Chernobog est l’incarnation du diable. Il est l’opposé de son frère, Belobog, le dieu de la lumière. Encore aujourd’hui, le schisme religieux qui les sépare est étudié par des chercheurs qui doutent encore de leurs véritables origines dans la mythologie slave.

#7. La Chasse Sauvage

Ⓒ Netflix

La Chasse Sauvage est la némésis ultime de Geralt, Ciri et Yennefer. Ces cavaliers spectraux annonciateurs de l’apocalypse proviennent d’un autre univers et sont à la poursuite de la princesse de Cintra pour son sang d’ancien. S’ils apparaissent très brièvement dans la saison 2 de The Witcher, ils prendront plus d’importance dans les futures saisons et s’imposeront comme les adversaires ultimes du Sorceleur.

La Chasse Sauvage s’inspire d’une légende scandinave, où ils étaient autrefois considérés comme l’armée personnelle du dieu Odin. Ils chevauchent des animaux, la plupart du temps des chiens géants ou des chevaux, associés à la mort. On dit que certains membres de la Chasse Sauvage sont d’anciens chamans ou magiciens qui auraient vendu leur âme au diable. Dans certaines mythologies, ils représentent aussi les cavaliers de l’apocalypse, la première étape du Jugement dernier et de la fin du monde.

Les deux premières saisons de The Witcher sont disponibles en intégralité sur Netflix.

À voir aussi sur biiinge :