Ⓒ Fuji TV

Les Digimon sont de retour dans un reboot prometteur

Taichi et Agumon sont les stars d'un premier épisode relativement différent de la série originale.

Rivaux éternels (mais boudés à l’international) des Pokémon, les Digimon restent malgré tout une licence populaire très forte au Japon. Si, à la base, les petites créatures digitales étaient enfermées dans leur Virtual pet, elles sont devenues aujourd’hui une franchise multimédia gigantesque. Jeux vidéo, films d’animation, mangas, jouets, peluches et cartes à collectionner comblent le plus grand plaisir des fans, même si les Digimon doivent avant tout leur succès aux séries animées, à commencer par l’originale diffusée entre 1999 et 2000.

En 2020, la franchise fête son vingtième anniversaire. Pour l’occasion, Saban a prévu un important dispositif au Japon, notamment avec le long-métrage Digimon Adventure: Last Evolution Kizuna, sorti dans les salles obscures en février dernier. Mais la plus grande attente des fans pour cette année était le reboot de la série animée originale, sobrement baptisé Digimon Adventure, qui promettait de redécouvrir les péripéties d’Agumon et ses amis dans un monde plus contemporain à travers une histoire alternative.

Publicité

Tu es le (nouveau) champion

Ⓒ Fuji TV

En une vingtaine de minutes, le premier épisode de ce Digimon 2.0 déploie un changement radical comparé à la série des années 1990. Alors que les jeunes héros de l’histoire étaient entraînés ensemble et très rapidement dans le Digi-World à l’origine, le reboot fait le choix intéressant de captiver le spectateur à travers Taichi et Agumon, les deux premiers leaders de Digimon. Si Izzy (et un autre personnage secret à la fin de l’épisode) sont bien là pour les épauler, l’arrivée dans l’univers digital prend davantage son temps que dans la série animée de base.

L’idée est plutôt bonne et permet de mieux cerner les enjeux de Taichi, ici confronté à une cyberattaque massive sur le territoire nippon, qui met en danger sa mère et sa sœur. C’est aussi un prétexte pour nous laisser entrevoir les capacités de sa créature comparse, tout comme les prouesses de l’animation. Si la nostalgie a toujours son effet madeleine de Proust, l’animation de ce reboot est bien plus fluide, dynamique et intense que l’originale. Logique quand 20 ans se sont passés entre les deux, mais le résultat final est vraiment réussi et n’a pas à rougir devant les grosses productions de la Toei Animation.

Publicité

L’autre pari audacieux de cette refonte concerne les décors du Digi-World. L’aspect techno brut du Digimon à l’ancienne a été préservé (avec quelques clins d’œil nostalgiques dans le générique) mais aussi transformé pour un rendu plus coloré. Plus perturbant, l’univers digital est désormais totalement virtuel, à comprendre que l’île où atterrissaient les enfants à l’époque n’existe plus. Il faudra se contenter (temporairement, on l’ignore encore) des polygones matriciels, des câbles filaires et des pixels numériques certes plus cohérents avec l’univers digital, mais aussi bien moins enchanteurs que les paysages naturels voire psychédéliques de la série de 1999.

Ⓒ Fuji TV

Enfin, les scénaristes n’ont pas peur d’en montrer beaucoup dès le premier épisode. On assiste ainsi directement à la Digivolution d’Agumon en Greymon, alors qu’une autre et célèbre Digivolution fait son apparition à la fin. Dans l’ensemble, cette écriture plus rythmée fonctionne davantage que dans l’anime de base, les scénaristes profitant du succès populaire de Digimon pour ne pas tromper les fans avec de fausses montées en puissance ou des cliffhangers longuets. Et évidemment, les Digivices, marques de fabrique de la franchise, sont toujours là.

Publicité

En résumé, le reboot de Digimon Adventure est très prometteur, peut-être même plus mature dans sa conception. Reste à voir si la thématique de base de l’anime, l’explosion d’Internet à l’aube du nouveau Millénaire, est toujours d’actualité ou si ses scénaristes parviendront à moderniser le sujet avec les préoccupations actuelles du monde virtuel. Pas de quoi faire trembler une certaine souris jaune et électrique, mais assurément un shōnen qui a du talent à revendre.

En France, les épisodes de Digimon Adventure sont diffusés tous les dimanches en simulcast sur ADN.

Par Adrien Delage, publié le 10/04/2020