AccueilCritique

Ginny and Georgia est un teen drama pas aussi lisse qu'il n'y paraît

Publié le

par Ana Corderot

© Netflix

Sous ses airs de drame pour ados à l'eau de rose, la série porte un regard critique sur des problématiques socioculturelles.

Débarquée il y a deux semaines sur Netflix, Ginny & Georgia a réussi à se hisser en top 1 des séries les plus regardées en France. Si en surface la série possède toutes les caractéristiques du teen drama, fourmillant de stéréotypes en tous genres, elle s'engage pour autant dans des sujets sensibles et percutants, rendant ainsi son contenu plus original qu'il n'en a l'air.

Portée par Antonia Gentry (Ginny) et Brianne Howey (Georgia), la série nous raconte l'histoire d'un binôme mère-fille assez improbable. Ginny, adolescente de 15 ans, métisse et introvertie, s'efface parfois sous la présence extravagante de sa jeune mère âgée de 30 ans, Georgia, grande blonde caractérielle. Juste après la mort accidentelle du beau-père de Ginny, Georgia décide de quitter le Texas pour le Massachusetts, ses enfants blasés sous le bras.

Fraîchement arrivée dans le décor d'une banlieue chic, la petite famille monoparentale, composée de Georgia, Ginny et son petit frère Austin, tente alors de s'intégrer malgré de nombreux obstacles liés à leur situation et au sombre passé de certains protagonistes. Notamment celui de Georgia qui, depuis des années, est mêlée à des histoires d'escroquerie et tente par tous les moyens de fuir son milieu social défavorisé d'origine. Peu à peu, ces histoires vont resurgir et se superposer au quotidien de ces personnages.

© Netflix

Les caractéristiques du teen drama

C'est sous le regard (et la voix off) de Ginny que nous suivons les aventures de cette série. En bon teen drama qui se respecte, l'intrigue reprend, sur beaucoup de points, des caractéristiques propres à ce genre. On retrouve, entre autres, des romances redondantes, des adolescents assez lisses, des blagues un peu lourdes (qui lui ont d'ailleurs valu des représailles), des personnages attendus : le jeune brun ténébreux et torturé face au nerd gentil mais boring, ou encore le beau gosse qui fait baver tout le monde. Bref, Ginny & Georgia rentre dans la lignée des séries ado qui la précèdent et donne une impression de déjà-vu.

La série nous captive, nous fait bien rire et nous rend tout chose par ce condensé de jolis minois. Néanmoins, au-delà de cette intrigue faite pour les ados, et ses sujets parfois triviaux, elle explore des thématiques plus profondes et sociétales. Et de cette manière vient emprunter à des genres plus singuliers.

Le drame social en toile de fond

Comparée au duo des Gilmore Girls, Ginny & Georgia se démarque en proposant des personnages racisés, issus d'un milieu plutôt pauvre. La série nous plonge alors dans un univers où se croisent des problématiques contemporaines. Entre racisme, pression sociale, automutilation, sexualité et féminité, elle arpente les chemins du thriller et du drame social. Elle tente ainsi de mettre en lumière et de déboulonner certains phénomènes encore ancrés dans nos sociétés.

Ainsi, la place des femmes est notable dans la série. Beaucoup de profils sont représentés, souvent des rôles de leadeuse et de femmes ambitieuses. Georgia, mère célibataire, qui ne s'autorise pas à baisser les bras, et ne se laisse pas faire. Elle tente par toutes les manières, qu'elles soient bonnes ou mauvaises d'ailleurs, de sortir de son carcan social. Aussi, Ginny, qui, malgré ce qu'elle en dit, lui ressemble sur beaucoup de points, notamment sur sa témérité. Dès le premier épisode, à peine arrivée dans sa classe de littérature, elle s'insurge auprès du professeur, à propos de la sous-représentation des femmes et des personnes noires dans le programme scolaire des œuvres à lire. Par ailleurs, le show traite avec sensibilité du rapport à la fois fusionnel et conflictuel entre une jeune mère et sa fille, toutes deux souffrant d'un cruel manque d'affection.

Si la série emprunte un peu trop souvent le schéma bien connu du teen drama, elle flirte donc aussi avec le genre du drame social. Elle interroge les spectateur·ice·s et les plonge avec subtilité dans un quotidien peu banal et tourmenté d'une mère et de sa fille, en quête d'amour et de reconnaissance. Qui plus est, on peut féliciter la série, pour le duo remarquable que forment les deux actrices, Antonia Gentry et Brianne Howey. Avec une dynamique de jeu aussi communicative, elles réussissent à nous transmettre des émotions intenses et rendent leurs personnages touchants.

© Netflix

La saison 1 de Ginny & Georgia est composée de 10 épisodes, disponibles sur Netflix.

À voir aussi sur biiinge :