AccueilCritique

Kaley Cuoco est en mode Very Bad Trip dans la comédie noire The Flight Attendant

Publié le

par Adrien Delage

Ⓒ HBO Max

L'actrice américaine assure dans ce thriller barré et haletant, à contre-courant de Penny dans The Big Bang Theory.

Avec la fin de The Big Bang Theory l’année dernière, les nerds de la sitcom sont partis voguer vers d’autres horizons. Mais certains membres du cast sont restés fidèles au petit écran, à l’instar de Kaley Cuoco. L’interprète de Penny est devenue Harley Quinn pour la série animée éponyme de DC, mais a également trouvé un rôle de premier plan dans l’adaptation du roman The Flight Attendant, signé Chris Bohjalian. À cette l’occasion, elle quitte l’univers de la sitcom pour un thriller à la croisée entre comédie noire et drame à énigmes.

Kaley Cuoco incarne Cassie, une hôtesse de l’air sensuelle et libertine, qui apprécie les histoires d’une nuit au cours de ses voyages aux quatre coins du monde. Un jour, lors d’un vol à Bangkok, elle fait la connaissance d’un charmant passager qui lui propose un rendez-vous à leur arrivée dans la métropole thaïlandaise. Après une nuit alcoolisée et sulfureuse, Cassie se réveille en gueule de bois aux côtés de son amant du soir. Mais il y a un petit imprévu au programme : l’inconnu baigne dans son sang avec la gorge tranchée. Désemparée et amnésique de la nuit passée, Cassie va décider de cacher les preuves pour ne pas avoir affaire au FBI.

Une gueule de bois surréaliste et surprenante

Ⓒ HBO Max

The Flight Attendant est une comédie façon hangover, comme la bande de potes de Very Bad Trip et la fêtarde invétérée de Russian Doll. Cassie est un personnage libre et indépendant mais aussi un peu naïf. Si on ne croit pas un seul instant à cette histoire de meurtre abracadabrante où elle réagit de la pire des manières, on se laisse vite embarquer par le rythme haletant et l’humour noir de la série, où s’enchaînent les séquences rocambolesques pour que l’hôtesse de l’air échappe aux forces de l’ordre.

Le show joue aussi la carte du mystère avec l’assassinat sanglant d’Alex. Si Cassie est persuadée d’être victime d’une machination, le spectateur n’a aucune preuve de son innocence. Ainsi, l’héroïne est à la fois la victime et la suspecte principale du récit, même si la fin du premier épisode laisse entrevoir une forme de conspiration. Dans ce rôle fanfaron et déjanté, Kaley Cuoco assure sa partition, parfois à contre-emploi de Penny. En effet, The Flight Attendant dissimule dans sa narration un aspect plus dramatique de l’histoire et du personnage, qui se dévoile à travers des flash-back classiques dans leur forme, mais intrigants sur le fond.

Les parties les plus réussies de la série sont les séquences hallucinées dans le subconscient de Cassie. Elle est hantée par le souvenir d’Alex qui interagit directement avec elle pour mener l’enquête, ce qui donne lieu à des situations complètement absurdes et apporte un soupçon d’originalité à cette comédie plus ambitieuse qu’il n'y parait au premier abord. Le duo entre Kaley Cuoco et Michiel Huisman (The Haunting of Hill House) fonctionne bien, même si la série mériterait de travailler davantage ses personnages secondaires, trop effacés et sans grand intérêt dans l’avancée de l’investigation.

Ⓒ HBO Max

La mise en scène de The Flight Attendant est aussi intéressante et pertinente dans son évolution. Elle s’inspire des films de casse de Steven Soderbergh – sa fameuse trilogie des Ocean’s – avec l’utilisation de split screen pour découper l’action. Ce montage rend le thriller nerveux, plus fun et donne la sensation que Cassie est maîtresse de la narration. En réalité, la mise en scène crée ainsi un décalage humoristique puisqu’elle n’a aucun souvenir de sa soirée alcoolisée avec Alex et enchaîne les bourdes pour s’extirper de cette situation inconfortable. Mais plus Cassie ment, plus la boule de neige de fabulations grossit jusqu’à l’entraîner avec elle.

The Flight Attendant a pour elle un récit à contre-courant de la tendance hivernale. La série débute comme un téléfilm de Noël mielleux, pour prendre rapidement un virage plus barré. Par exemple, elle met en évidence sans en faire des caisses le problème d’alcoolémie de Cassie, qui cache en vérité un profond traumatisme lié à son père et à ses relations passées. En sous-texte, la série semble donc en avoir un peu plus sous le capot que son humour déjanté le laisse croire, si bien qu’on a envie de suivre l’hôtesse de l’air dans son "very bad trip" pour mieux découvrir sa nature plus fragile et sincère.

En France, la première saison de The Flight Attendant est inédite.

À voir aussi sur biiinge :