© Marvel

De Moon Knight à Miss Marvel, ces super-héros qui méritent une deuxième vie en série

Ce sont des parias méconnus, des personnages atypiques voire des justiciers maltraités par le passé. Ils méritent plus d’exposition ou une deuxième chance, et le monde des séries a suffisamment de place pour offrir à Moon Knight, Miss Marvel ou encore Green Lantern une fenêtre d’expression.

Moon Knight

© Marvel

Identité : Marc Spector est un ancien Navy SEAL hanté par une mission en Égypte, au cours de laquelle il a tué son boucher de chef. Laissé pour mort dans le désert, il échoue dans un tombeau de pharaon et devient possédé par Khonsou, la déesse de la lune et de la vengeance dans la mythologie égyptienne. Suite à cette rencontre surnaturelle, Marc devient schizophrène, revêt la cape de la déesse et entreprend un périlleux voyage pour se venger.

Publicité

Intérêt : Moon Knight est un super-héros atypique, profondément traumatisé et obnubilé par la vengeance à la manière de personnages comme le Punisher. Sous la plume de brillants scénaristes tels que Warren Ellis et Jeff Lemire, Marc Spector est devenu un détective de talent complètement dépassé par sa relation conflictuelle avec Khonsou, qui provoque la manifestation de plusieurs personnalités chez lui.

Rumeurs : le nom de Moon Knight revient fréquemment dans la bouche des scénaristes fans de super-héros. Le dernier en date, c’est Steven S. DeKnight, ex-showrunner de Daredevil sur Netflix. En janvier 2017, le réalisateur James Gunn avait également pitché un film sur Marc Spector à Marvel Studios, qui avait alors refusé sa proposition malgré le succès des Gardiens de la Galaxie.

Depuis, le Chevalier de la lune attend son heure et on espère que Disney aura le bon sens de lui accorder une chance sur sa future plateforme. À en croire les dernières rumeurs de projets de la firme américaine, les négociations autour de Moon Knight ont débuté…

Publicité

Kamala Khan (Miss Marvel)

© Marvel

Identité : Kamala Khan est la cinquième itération de la super-héroïne Miss Marvel. Cette adolescente d’une quinzaine d’années est la fille d’immigrés pakistanais de confession musulmane. Elle voue une admiration sans borne à Karol Danvers, alias Captain Marvel, et combat le crime à l’aide son corps étirable à souhait et sa capacité de métamorphose exceptionnelle.

Intérêt : la Miss Marvel de notre décennie est une super-héroïne woke (notamment grâce à sa cocréatrice Sana Amanat, qui en a fait un personnage quasi autobiographique) et progressiste. Ce portait en fait une parfaite candidate pour une série féministe et l’offre prometteuse du petit écran américain sur la diversité est de nos jours davantage mise en avant qu’au cinéma. Un show centré sur Kamala Khan pourrait proposer une dimension politique captivante sur les minorités, à la manière de Luke Cage, Runaways voire Black Lightning chez la Digne Concurrence.

Publicité

Rumeurs : avec l’arrivée de Captain Marvel dans le MCU et le film dédié à Black Widow, Kevin Feige et son équipe commencent à sérieusement se pencher sur les héroïnes féminines. Au cours d’une interview avec la BBC, le patron de Marvel Studios a confirmé son intérêt et la mise en chantier d’un projet sur une justicière musulmane.

Pourquoi ne pas le développer en série maintenant que Disney va considérablement approfondir son univers étendu grâce à sa plateforme de streaming ? D’autant plus que les fans imaginent déjà Priyanka Chopra (Quantico) dans le rôle-titre…

Faith

© Valiant

Publicité

Identité : derrière les énormes écuries DC et Marvel, d’autres éditeurs plus indépendants tentent de créer leur propre univers original. C’est le cas de Valiant, publié chez Bliss Comics en France, et ses personnages atypiques. Parmi eux, on trouve Faith Herbert, journaliste le jour et justicière la nuit, douée de puissants pouvoirs psioniques, dont la capacité de voler et d’invoquer des champs de force.

Intérêt : comme vue avec Miss Marvel, rares sont les super-héros musulmans, mais encore plus exceptionnels sont les super-héroïnes en surpoids. C’est pourtant tout le charme et la particularité de Faith Herbert, une leadeuse d’opinion qui mange de l’empowerment et du Renégat au petit matin. Le personnage des comics Valiant est également une nerd fan de Doctor Who, et on voit déjà les références méta à la série portée par Jodie Whittaker se mettre en scène devant nous.

Rumeurs : Sony a récemment acquis les droits d’adaptation pour un film centré sur Faith. La scénariste Maria Melnik (American Gods) planche sur le script tandis que les fans réclament Rebel Wilson (la saga Pitch Perfect) dans la peau de la super-héroïne ventrue. Tant mieux pour le studio américain, mais on reste persuadés que Faith mériterait davantage de place dans une aventure épisodique, surtout après le succès critique de séries positives comme Dietland qui adressent un doigt d’honneur à la grossophobie.

Green Lantern

© Warner Bros.

Identité : Hal Jordan et les Green Lantern protègent l’univers depuis des temps immémoriaux. Armés d’un anneau vert doté d’une volonté sans faille, ces super-soldats galactiques sont capables de matérialiser n’importe quelle forme imaginée grâce à la Force de la Volonté. Ils sont également aptes à se mouvoir de l’espace et d’y vivre, ainsi que de comprendre et communiquer avec tous les êtres vivants ayant développé un langage.

Intérêt : il serait temps de faire comme Ryan Reynolds dans Deadpool 2 et de tirer un trait sur le fâcheux, que dis-je, l’immonde accident industriel de Warner Bros. sorti en 2011. Les Green Lantern sont une fascinante communauté à part entière, dont les pouvoirs offrent une palette de créations visuelles infinie. Un showrunner hypercréatif tels que Bryan Fuller (American Gods, Star Trek : Discovery) ou Noah Hawley (Legion) pourrait faire des merveilles à la tête d’un projet d’une telle ampleur.

Rumeurs : un film Green Lantern Corps serait toujours dans les tuyaux de Warner Bros. pour 2020. Mais les échecs critiques et commerciaux de Batman vs Superman et Justice League ont changé la donne, entraînant un profond bouleversement du Worlds of DC, qui semble capitaliser sur des arcs singuliers (d’où le changement de nom avec des films situés dans des réalités alternatives comme le Joker campé par Joaquin Phoenix) plutôt qu’un univers soudé et cohérent à la Marvel.

Voilà un projet qui pourrait notamment intéresser la plateforme DC Universe, plutôt bien en vue après le succès de Titans et les arrivées prochaines des séries Doom Patrol et Swamp Thing. Pour plus de diversité, on ne pourrait que leur conseiller de choisir Alan Scott des Green Lantern comme protagoniste du show, rare super-héros homosexuel des comics Marvel.

Les Quatre Fantastiques

© 20th Century Fox

Identité : la plus vieille équipe de super-héros de la Maison des Idées avait disparu des radars en bulles, avant le relaunch d’août 2018 signé Dan Slott et C.B. Cebulski. Autrefois entre les mains de la Fox, la licence des Quatre Fantastiques est désormais retournée chez Marvel grâce au rachat des studios par Disney. Autant dire que Mr Fantastique, la Torche Humaine, la Femme Invisible et la Chose n’attendent qu’une belle opportunité pour renvoyer les Avengers à l’âge de pierre.

Intérêt : trop longtemps le potentiel des Quatre Fantastiques a été bafoué chez la Fox. On préfère éviter d’évoquer le reboot de 2015, véritable bras de fer entre le réalisateur Josh Trank et les studios américains pendant la production, qui a donné naissance à un film frustrant et sans âme. Pour les relancer dignement, quoi de mieux qu’une arrivée en fanfare dans le monde des séries, porte d’entrée parfaite pour (enfin) prendre le temps de développer quatre personnages complexes formant une famille dysfonctionnelle, avant de les jeter dans le grand bain des films crossovers ?

Rumeurs : on ne sait pas encore quand Kevin Feige décidera d’inclure les licences récupérées à la Fox (Les Quatre Fantastiques, les X-Men, le Surfer d’argent…) dans son MCU. Mais les théories concernant le remplacement de la Tour des Avengers par le Baxter Building à la suite d’Avengers : Endgame enflent sur la Toile. À partir de la phase 4, qui débutera avec Spider-Man : Far From Home, les exécutants de Marvel seront attendus au tournant puisque les jeunes pousses devront remplacer les héros vieillissants comme Iron Man, Captain America et Thor. Une entrée en scène rêvée pour les super-héros exposés aux rayons cosmiques.

Par Adrien Delage, publié le 16/01/2019

Copié

Pour vous :