AccueilNews

Les catcheuses de GLOW sont privées d'une saison 4

Publié le

par Marion Olité

©Netflix

Netflix a officialisé la mauvaise nouvelle.

La plateforme poursuit son grand ménage de la rentrée, choisissant parfois de rétropédaler sur une décision et prenant le risque de se mettre à dos les fans. Elle l’a fait récemment sur The Society et réitère la manœuvre sur GLOW. Invoquant la crise sanitaire mondiale qui a durement touché les productions sérielles et cinématographiques cette année, Netflix vient en effet d’annoncer l’annulation pure et simple de la série, qui avait à la base été renouvelée pour une ultime saison 4.

Ses créatrices, Liz Flahive and Carly Mensch, comprennent la situation mais sont aussi légitimement abattues. Elles ont partagé leur désarroi auprès de Deadline.

"Le COVID a tué de vrais êtres humains. C’est une tragédie nationale et nous devons nous en préoccuper. Le COVID a aussi apparemment eu raison de notre série.

Netflix a décidé de ne pas terminer le tournage de la dernière saison de GLOW. On nous a donné la liberté créative de créer une comédie complexe sur les femmes et de raconter leurs histoires. Et de lutter. Et maintenant, c’est fini. Il y a beaucoup de choses qui se passent dans le monde et qui sont bien plus importantes que ça en ce moment. Mais ça craint toujours que nous ne puissions pas revoir ces 15 femmes ensemble dans un plan.

Notre équipe de clowns weirdos et notre équipage héroïque vont nous manquer. C’était le meilleur job."

Deadline précise que les contraintes s’accumulaient pour la production, tournée à Los Angeles et dont le sujet même était tout sauf "Covid compatible" : il aurait été très difficile de désinfecter le matériel sportif utilisé par les actrices et de rendre safe les scènes de catch en elles-mêmes, durant lesquelles les personnages se touchent, peau contre peau, respirant le même air de très près… Sans parler du casting choral, qui comprend plus de 20 personnages récurrents dans un même épisode. Et puis si une saison 4 avait eu lieu, elle n’aurait pas été mise en ligne avant 2022, soit deux ans et demi après la saison 3, diffusée par Netflix en août 2019. Bref, la plateforme a préféré abandonner ses catcheuses, qui ne pourront nous régaler d’un dernier match. Les fans se consoleront en se disant que la troisième saison était fantastique, et aura finalement achevé la série en apothéose.

Une autre série, plus récente, a fait les frais de la politique de Netflix : la super chouette Teenage Bounty Hunters, portées par deux ados apprenties tueuses à gage, n’aura pas droit à une saison 2. Deux séries fun et décomplexées, évoquant chacune à leur façon la condition féminine, rejoignent ainsi le cimetière des shows partis trop tôt. Tristesse.

À voir aussi sur biiinge :