AccueilNews

Le tournage de la saison 2 d’Emily in Paris agace les Parisiens

Publié le

par Anna Finot

© Netflix

Emily devient une habitante bien trop envahissante et fait perdre patience aux riverains.

Si Emily a déjà eu du mal à s’intégrer en saison 1 dans l’agence française de marketing, la jeune femme américaine peine encore à se faire accepter par les Parisiens dans la saison 2, mais cette fois-ci derrière les caméras. En tournage de la série Netflix, Lily Collins et le reste de l’équipe ont en effet peiné à être discrets, rapporte Le Monde. Toute la troupe a élu domicile depuis le 24 mai dernier dans le 5e arrondissement de Paris, près du Panthéon. Autour de la place de l’Estrapade, déjà présente en saison 1, s’agitent des dizaines de personnes se baladant avec des caméras, projecteurs, fils en tous genres et autres costumes et palettes de maquillage. Les allées et venues sont évidemment incessantes.

Pour comprendre ce bazar, il suffit de lire l’une des nombreuses affiches accrochées dans le quartier prévenant qu’un tournage est en cours – celui de Charade, le nom de code (référence à la romance de 1963 avec Audrey Hepburn) choisi par Netflix pour dissimuler le tournage de cette saison 2 d’Emily in Paris, très suivi par les médias français, et ne pas se retrouver avec des photos volées qui fuitent sur les réseaux sociaux (une gageure de nos jours). Il y a peu de temps, la production cherchait d’ailleurs des figurants "très fashion" pour une séquence de défilé de mode.

Paris, la ville lumière habituée aux tournages, de par son esthétique très photogénique et son aura romantique plébiscitées à travers le monde, a bien du mal à digérer celui-ci. Les riverain·e·s de la rive gauche se plaignent de ne pas pouvoir se garer ou marcher librement sur le trottoir, sous peine d’être réprimandé·e·s par la production, et de n’avoir aucune compensation en échange. Si les habitant·e·s s’exaspèrent, d’autres sont les grand·e·s gagnant·e·s de l’affaire. En effet, les commerçant·e·s ont été indemnisé·e·s par la production. Pour eux et elles, ce tournage prend plutôt des allures d’aubaine en offrant une visibilité mondiale à leurs établissements. Par exemple, Tonka, la boulangère du quartier qui a prêté son enseigne pour vendre des baguettes et des croissants à Emily, confie au journal Le Monde être ravie de la publicité inespérée que la série a offerte à son commerce. "C’est inimaginable le nombre de gens que cela a ramené. Je ne sais pas combien j’aurais dû dépenser pour avoir une telle publicité mondiale."

De toute façon, Emily, en France et en particulier à Paris, on adore la détester ! Lancée en octobre 2020, la comédie créée par Darren Star n’avait pas vraiment été soutenue par la critique. En revanche, le public, souvent non-parisien, a adoré découvrir cette version fantasmée de la capitale et ses clichés (parfois pas si faux que ça…) sur le comportement de ses habitant·e·s. Pour la saison 2, le showrunner avait promis que son héroïne allait davantage assimiler la culture française. En attendant de voir cela sur un écran, il est certain que l’équipe du tournage expérimente un trait bien connu des Français·e·s : la propension à râler !

La première saison d’Emily in Paris est disponible en intégralité sur Netflix.

À voir aussi sur biiinge :