AccueilNews

En image : les animes les plus populaires dans le monde sur Netflix

Publié le

par Adrien Delage

Ⓒ Netflix

L'adaptation du manga Seven Deadly Sins remporte haut la main les débats à l'international.

De plus en plus demandés en streaming, les animes font les beaux jours de Netflix. La plateforme possède les grosses licences de l’industrie (Bleach, Fairy Tail, Naruto, One Punch Man…), même si elle n’a pas la priorité de diffusion sur la plupart. Le géant américain reste toutefois un diffuseur de poids dans l’industrie de l’animation, comme le montre une étude réalisée par l’agence de data et marketing NeoMam Studios. En une infographie, la firme a rassemblé les animes les plus recherchés sur Netflix par pays.

Ainsi, la palme revient à Seven Deadly Sins, largement sur le podium du classement avec une première place grattée dans près de 127 pays (sur les 190 où Netflix est présent). L’adaptation du manga de Nakaba Suzuki est particulièrement populaire dans l’Hexagone, en Europe, en Afrique, au Moyen-Orient, au Canada et aux États-Unis. La deuxième place revient à Beastars, en pôle position dans 35 pays dont le Japon, en Asie centrale (Kazakhstan, Kirghizistan), en Chine, en Russie et en Europe de l’Est (Pologne, Ukraine, Biélorussie).

Netflix parvient également à séduire avec ses créations originales, comme en témoigne la présence de Castlevania, en tête en République tchèque, au Cap-Vert, dans la région du Caucase (Arménie, Turquie, Azerbaïdjan) et au Sri Lanka. D’autres territoires possèdent leur exception, dont certaines îles d’Asie du Sud-Est (Malaisie, Indonésie, Brunéi) qui valorisent Ultraman, ou encore Blame!, qui cartonne en Afrique (Tchad, Libye, Libéria, Gambie).

Enfin, quelques animes tirent leur épingle du jeu dans certaines régions du monde plus discrètes, dont Violet Evergarden en Irak, Baki sur les îles Wallis-et-Futuna, Sound & Fury dans les Tuvalu, en Océanie, et Kengan Ashura au Mozambique et en Angola.

À voir aussi sur biiinge :