AccueilNews

A Séries Mania, Fanny Herrero tease Drôle, sa prochaine série sur Netflix

Publié le

par Marion Olité

©Netflix

Elle sera centrée sur le monde du stand-up.

De passage au Festival Séries Mania 2021, qui ferme ses portes ce jeudi 2 septembre après une semaine de festivités sérielles à Lille, la showrunneuse Fanny Herrero est venue nous parler du projet sur lequel elle travaille depuis deux ans. Après le succès international de Dix pour cent, Netflix a mis le grappin sur l'un des noms français les plus attractifs du moment. En cherchant le sujet de sa prochaine série, Fanny Herrero a eu un coup de coeur pour le monde du stand-up. Et ça tombe bien, c'est précisément le fil conducteur de Séries Mania cette année. Entre cette future série et Jeune & Golri, la dramédie d'Agnès Hurstel présentée en compétition française, il se passe clairement quelque chose du côté de cet univers en France, en pleine ébullition. 

Sur la scène de l'UGC de Lille, Fanny Herrero nous explique qu'elle a eu un coup de coeur pour le stand-up, ce sous-genre de l'humour dans lequel l'artiste monte sur scène et se livre au public. "C'est un regard sur la société d'aujourd'hui, avec humour, une sorte de psychanalyse collective". Après avoir rencontré une vingtaine de stand-uppers et traîné au Paname à Paris, elle embauche des consultant·e·s - notamment Marina Rollman, Jason Brokerss, Thomas Wiesel, Fanny Ruwet ou encore Shirley Souagnon. Présente aux côtés de Fanny Herrero à Séries Mania pour nous éclairer sur les coulisses de Drôle, cette dernière a coaché les interprètes de la série, de nouveaux visages qui l'on va apprendre à adore. Drôle racontera les vies sur scène et en dehors de quatre stand-uppers et stand-uppeuses : Aïssatou (Mariama Gueye), Bling (Jean Siuen), Nazir (Younès Boucif) et Apolline (Elsa Guedj). 

Émancipation par le stand-up

Fanny Herrero et Shirley Souagnon à Séries Mania (©Konbini)

Ils sont tous et toutes très différents, autant dans leur personnalité que leur expérience dans le milieu, mais ont pour point commun ce besoin "d'exister par la parole" et cette passion du stand-up. Et Fanny Herrero de détailler un peu plus les traits de caractère de ses personnages. Maman d'une petite fille de trois ans, Aïssatou passe plutôt inaperçue dans le milieu quand un sketch, où elle évoque sa sexualité avec son compagnon, la fait exploser. "Elle passe de rien à un succès, c'est un destin à la Inès Reg, et un vrai parcours d'émancipation", détaille la showrunneuse. De son côté Bling, qui se prénomme en réalité Etienne (son nom de famille étant "Dahot", il a changé...), a connu son heure de gloire il y a cinq ans. Il s'est un peu perdu en route et fait face à une sévère panne d'inspiration. Il est largué par l'arrivée de nouveaux talents plus frais, plus novateurs.

Il y a aussi Nazir, un amateur de rap qui a "une vie dure". "C'est un radical, un pur", grand passionné de stand-up qui ne veut pas se compromettre dans des émissions mainstream de radio ou à la télé. Enfin, il y a Apolline, une jeune femme issue de la grande bourgeoisie, qui va nous faire une Mrs Maisel après avoir eu une révélation sur le stand-up. 

L'humour en 2021

Fanny Herrero tenait à diversifier son casting, un choix naturel tant le milieu du stand-up est composé de personnes aux origines et aux orientations sexuelles très différentes. Comme dans Dix pour cent, ce nouveau projet distillera un commentaire sur la société actuelle. "On est dans une série post Me Too, post Black Lives Matter, et j'espère que ça se voit. [...] C'est aussi une réponse à cette idée que je ne trouve pas très saine du 'on ne peut plus rien dire' ." En filigrane, la scénariste nous plongera donc dans une réflexion qui s'annonce passionnante sur comment on passe d'un humour oppressif - celui avec lequel on a grandi, aux relents misogynes, homophobes et racistes - à un humour moderne, débarrassé de ces blagues éculées qui ne font plus rire personne, ou du moins beaucoup moins de monde que dans les années 90/2000.

Fanny Herrero nous donne un début de réponse : "On va faire moins de blagues sur les blondes, et plus de blagues sur DSK." Il est effectivement temps que les vieux mâles blancs, qui détenaient jusqu'il y a peu de temps, le monopole du rire, apprennent maintenant... à rire d'eux-mêmes et à faire de la place aux nouvelles générations. Et à en croire les images des coulisses de la dramédie chaleureuse, dévoilées en avant-premières à Séries Mania, ils et elle ont des choses à dire et très envie de nous faire marrer ! 

Pour toutes ces raisons, on a hâte de découvrir Drôle, mais il faudra encore patienter quelques mois. La série, composée de six épisodes de 45 minutes, est attendue quelque part, début 2022 sur Netflix. 

À voir aussi sur biiinge :