AccueilNews

La franchise Doctor Who va proposer son premier personnage transgenre

Publié le

par Marion Olité

©BBC

Et ce sera la huitième acolyte du Doctor.

On ne le dira jamais assez : la représentation compte, en particulier pour des minorités comme les personnes transgenres, qui possèdent si peu de possibilités de s’identifier sur le petit ou le grand écran, en comparaison avec les personnes cisgenres. Si récemment, La Casa de Papel a mis en scène Julia, un personnage transgenre, le hit espagnol s’est pris les pieds dans le tapis en ne recrutant pas une actrice trans pour l’incarner. Ce ne sera pas le cas de l’anglaise Doctor Who.

La franchise a en effet fait appel à une actrice transgenre, Rebecca Root, pour incarner la huitième sidekick du Doctor lors de la prochaine histoire audio Doctor Who. Baptisée Stranded et produite par la société Big Finish, elle sera diffusée en ce mois de juin, aussi connu pour être le mois des fiertés (pride month aux USA), durant lequel la communauté LGBTQ+ milite pour ses droits. Un timing probablement calculé.

Ces fictions audio existent depuis la fin des années 1990. Diffusées sur les ondes de la radio BBC, elles creusent la mythologie Doctor Who et ont le droit de mettre en scène les douze premières incarnations du Docteur, ainsi que des personnages associés vus dans la série entre 1963 et 2017. En revanche, pour le moment, la production audio n’a pas le droit d’utiliser le 13e Docteur (Jodie Whittaker) ou tout autre personnage issu de son époque.

Pour en revenir à Rebecca Root, après avoir incarné un personnage en 2017 pour cette même franchise audio (l’alien Sable dans l’épisode "Doctor Who: Zaltys"), elle se glissera donc dans la peau de Tania Bell, première partenaire transgenre du Docteur et premier personnage canoniquement trans de la franchise. Interviewée par Nerdist, elle explique la portée de cet événement :

"C’est une personne [Tania Bell] comme toutes les autres que j’ai jouées et que j’espère jouer à l’avenir. Elle n’est pas parfaite, mais elle n’est pas non plus complètement perdue et je ne pense pas que son identité de genre ait une quelconque influence sur son comportement dans l’histoire."

Véritable institution, suivie assidûment par des millions de fans, la série Doctor Who a débuté en 1963 en Angleterre et malgré quelques interruptions, est présente à l’écran depuis plus de 50 ans ! Revenant sur sa jeunesse, Rebecca Root poursuit :

"Ç’aurait été génial de voir une personne trans dans une série comme Doctor Who. En fait, voir une personne trans tout court aurait été incroyable. J’ai [grandi] dans les années 1970, la société était différente à l’époque et l’identité de genre n’était pas une chose dont on parlait."

L’actrice espère que ce personnage saura conquérir le cœur des fans et pourquoi pas, poursuivre l’aventure via un spin-off. C’est tout le bien qu’on lui souhaite. Si on se réjouit de cette nouvelle, on espère que le choix de la franchise audio finira par influencer sa grande sœur, la série anglaise qui bénéficie de davantage de visibilité évidemment. L’inclusivité avance plus lentement : la série a enfin régénéré son Docteur extraterrestre sous la forme d’une femme il y a deux ans à peine. Le 13e Docteur est en effet incarné par Jodie Whittaker depuis octobre 2018.

À voir aussi sur biiinge :