AccueilNews

The Mandalorian : Gina Carano sous le feu des critiques après des tweets polémiques

Publié le

par Adrien Delage

Ⓒ Disney+

Les fans de la série réclament son renvoi pour ses propos dérangeants sur la fraude électorale et le port du masque.

Ces derniers temps, The Mandalorian fait le buzz aux États-Unis, mais pas uniquement pour la mignonnerie de Baby Yoda. Involontairement, la série de Jon Favreau se découvre un côté obscur à travers les propos récents de Gina Carano, l’interprète de Cara Dune. En effet, plusieurs fans du show soulignent depuis quelques semaines les tweets polémiques de la combattante en MMA, notamment en rapport avec ses positions politiques très à droite sur les sujets qui animent actuellement la société américaine : la pandémie de Covid-19 et l’élection présidentielle remportée par Joe Biden.

Dans le premier cas, Gina Carano dérange après s’être ouvertement exprimée contre le port du masque. Elle accuse les leaders démocratiques d’aveugler le peuple avec un discours pro-masque. Dans le même temps, elle a laissé entendre son soutien pour les républicains et notamment Donald Trump, en accordant du crédit à des théories conspirationnistes sur la fraude électorale. Des tweets qu’elle semble pleinement assumer, puisqu’elle n’a présenté aucune excuse, ni même supprimé ses posts malgré la déception et la colère de ses fans.

"Les leaders démocratiques du gouvernement recommandent désormais de porter des bandeaux sur les yeux en plus des masques, afin de nous cacher la vérité sur ce qu’il est en train de se passer."

"Nous devons assainir le processus électoral afin de ne pas nous retrouver avec les mêmes sentiments qu’aujourd’hui. Mettre en place des lois qui nous protègent contre la fraude électorale. Enquêter dans chaque État. Filmer le dépouillement. Débusquer les faux votes. Exiger une pièce d’identité. Mettre fin à la fraude électorale en 2020. Réparer le système."

Sur la Toile, les fans de The Mandalorian réclament tout simplement le renvoi de l’actrice par Disney. Une entreprise family friendly, habituée à remercier ses contributeurs au moindre écart de conduite, comme en témoigne le renvoi du réalisateur James Gunn (Les Gardiens de la Galaxie) en 2018. Une tolérance zéro à géométrie variable de la part de la firme, qui avait gardé Johnny Depp (accusé de violences conjugales par Amber Heard dans un procès ultramédiatisé) dans la franchise Pirates des Caraïbes et refuse de s’exprimer sur l’affaire Gina Carano, pour le moment.

Le fait est que ce n’est pas la première fois que l’actrice tient des propos réactionnaires. En septembre dernier, elle s’était ouvertement moquée des personnes transgenres en remplaçant le pronom de sa bio par des onomatopées. Une mauvaise blague qui lui a valu l’ire de la communauté LGBTQ+ – son collègue Pedro Pascal avait aussi tenté de lui expliquer l’importance du spectre des identités de genres. Si Cara Dune est une résistante badass dans l’univers de Star Wars, Gina Carano semble malheureusement se rapprocher davantage des idéaux toxiques de l’Empire dans la vraie vie.
 

À voir aussi sur biiinge :