AccueilNews

Les Simpson n'utiliseront plus d'acteurs blancs pour doubler des personnages de couleur

Publié le

par Marion Olité

©Fox

Les producteurs ont fait une déclaration officielle dans ce sens.

La résurgence du mouvement Black Lives Matter, suite au meurtre de George Floyd par Derek Chauvin, un policier blanc, a profondément interrogé les comportements racistes et le white privilege dans la société américaine, en particulier au sein d’une industrie, Hollywood, censée montrer l’exemple en matière de représentation. Si des showrunners, comme Roberto Aguirre-Sacasa, ont assuré qu’ils feraient mieux à l’avenir pour écrire des histoires à la hauteur de leurs personnages racisés (à la suite d’un coup de gueule de Vanessa Morgan, concernant Riverdale) et que plusieurs comédies (The Office, Community, Scrubs) ont supprimé des épisodes contenant des blackfaces, il y a aussi du travail à accomplir du côté des séries animées.

Nombre d’entre elles figurent en effet des protagonistes racisés, qui se retrouvent systématiquement doublés par des acteur·rice·s blanc·he·s (l’inverse étant évidemment beaucoup plus rare). Cela peut vous paraître anodin au premier abord, alors que pas du tout : il existe déjà très peu, en proportion, d’opportunité de doubler des personnages non blancs, si même ceux-là sont trustés en priorité par des doubleur·se·s blanc·he·s, que reste-t-il aux professionnel·le·s du doublage racisé·e·s, exactement ? Rien.

Plusieurs séries animées – notamment Central Park et Big Mouth – ont décidé en accord avec leurs interprètes blanches, en l’occurrence Kristen Bell et Jenny Slate, de recaster le doublage de leurs personnages métis. Il en va de même pour Family Guy, qui a vu l’acteur Mike Henry expliquer qu’il ne doublerait plus de personnages non blancs. Puis Alison Brie s’est, elle, excusée pour avoir doublé dans la série BoJack Horseman (aujourd’hui achevée) un personnage féminin d’origine vietnamienne.

Une nouvelle étape symbolique a été franchie, puisque la série animée de pop culture la plus connue au monde, Les Simpson, emprunte le même chemin. Ses producteurs ont en effet annoncé dans un communiqué lapidaire : "A l’avenir, Les Simpson n’auront plus de voix d’acteur·rice·s blanc·he·s pour incarner des personnages non blancs."

Diffusée dans une centaine de pays, la série de Matt Groening détient aussi le record de longévité sur le petit écran américain pour une série scriptée. Lancée en 1989, elle accompagne les changements de société et l’histoire états-unienne depuis plus de 30 ans.

Cette décision ne vient pas de nulle part : depuis 2017, Les Simpson étaient critiqués pour leur traitement des personnages de couleur, notamment à la suite du documentaire The Problem with Apu, qui dénonçait l’écriture d’un personnage perpétrant des clichés sur les Indiens-Américains. Au final, l’acteur blanc Hank Azaria, qui doublait ce personnage d’origine indienne, avait fini par abandonner son rôle problématique.

À noter qu’il doublait encore d’autres personnages racisés dans la série, le policier noir Lou et Bumblebee Man, qui est mexicain-américain. Un autre doubleur blanc des Simpson, Harry Shearer, incarne le personnage africain-américain Dr Hibbert. Les producteurs n’ont donné aucun détail sur ces remplacements, qui devront avoir lieu s’ils tiennent bien leur parole.

À voir aussi sur biiinge :