AccueilNews

La plateforme HBO Max sera lancée le 27 mai prochain aux États-Unis

Publié le

par Marion Olité

©HBOMax

C'est officiel.

Pandémie mondiale ou pas, la guerre des plateformes a bien lieu en cette année 2020. Alors que Disney+ a débarqué fin 2019 aux États-Unis (et en avril dernier en France), donnant des sueurs froides à Netflix, c’est au tour du mastodonte HBO Max d’annoncer sa date de lancement via une vidéo promo des plus alléchantes. Cette future plateforme regroupera les contenus ciné et séries de WarnerMedia et de HBO. Autant vous dire que c’est un peu la folie pour le public américain, qui retrouvera en un seul endroit des shows extrêmement populaires, comme The Big Bang Theory, Friends, Rick and Morty, South Park, Game of Thronesetc., mais aussi des blockbusters ciné comme Joker, Wonder Woman ou encore la franchise Le Seigneur des Anneaux.

La plateforme HBO Max promet 10 000 heures de contenu disponible à son lancement, prévu le 27 mai prochain aux États-Unis. Il faut dire qu’elle réunit toutes les séries HBO, mais aussi les films de Warner Bros., New Line et DC, ainsi que ceux du Studio Ghibli. WarnerMedia possède également d’autres chaînes comme CNN, TNT, TBS, truTV, Turner Classic Movies, Cartoon Network, Adult Swim, Crunchyroll, Rooster Teeth ou encore Looney Tunes.

Le prix de l’abonnement sera de 14,99 dollars, de même que l’appli HBO Now. D’ailleurs, les abonné·e·s à HBO Now passeront sans surcoût à HBO Max. La nouvelle plateforme va aussi sortir du contenu original pour son lancement, même si elle a dû se passer d’événements, tels que la réunion des Friends lors d’une émission spéciale, qui n’a finalement pas pu se tourner en raison de l’épidémie de Covid-19. Côté séries, le premier show original HBO Max sera la rom-com Love Life avec Anna Kendrick. Un reboot animé des Looney Tunes est également au programme. Notons que la nouvelle venue a aussi des projets dans les tuyaux, comme un reboot de Gossip Girl.

En revanche, il faudra encore patienter avant que WarnerMedia ne dévoile sa stratégie au niveau européen, notamment en France, où ses productions sont dispatchées un peu partout. Par exemple, Netflix a encore les droits de Friends dans l’Hexagone et HBO possède un deal avec OCS – qui diffuse en exclu toutes ses séries –, depuis une décennie. La chaîne française n’a communiqué aucune information sur la suite (ou la fin) de sa collaboration avec son homologue américaine. Sachant que Disney+ est poussée par Canal+, il serait logique qu’OCS trouve un terrain d’entente avec HBO Max, qui aura sûrement un catalogue beaucoup plus mince chez nous qu’aux États-Unis. La suite de cette guerre des plateformes au prochain épisode !

À voir aussi sur biiinge :