AccueilNews

Les séries ados I Am Not Okay With This et The Society annulées par Netflix

Publié le

par Marion Olité

©Netflix

La plateforme évoque une décision qui fait suite aux circonstances dans l'industrie des séries, liées au Covid-19.

Triste nouvelle pour les fans de ces deux séries mettant en scène des ados et de jeunes adultes. Celles-ci, bien reçues par le public et la critique, rejoignent le cimetière des fictions annulées après une seule saison : il s’agit de The Society, une relecture contemporaine de Sa Majesté des mouches, dans laquelle un groupe de jeunes est propulsé dans un monde sans adultes, et I Am Not Okay With This, série qui racontait les états d’âme d’une jeune adolescente queer découvrant ses premiers émois et faisant face à l’apparition de pouvoirs aussi puissants que dévastateurs.

À l’origine, la première avait été renouvelée pour une deuxième saison, dont la diffusion était prévue fin 2020, et la deuxième, bien qu’en attente d’une annonce officielle, était aussi sur les rails avec des premiers scripts écrits. Suite à la pandémie mondiale, Netflix a dû réaliser des choix drastiques en matière de production. Dans un communiqué officiel envoyé à Deadline, la plateforme explique :

"Nous avons pris la décision difficile de ne pas donner de deuxième saison à The Society et I Am Not Okay With This. Nous sommes déçus d’avoir dû prendre cette décision, due à la conjoncture créée par le Covid, et nous sommes reconnaissants envers tou·te·s les créateur·rice·s : Jonathan Entwistle, Christy Hall, Shawn Levy, Dan Levine, Dan Cohen et Josh Barry de 21 Laps Entertainment pour I Am Not Okay With This ; Chris Keyser, Marc Webb et Pavlina Hatoupis pour The Society ; et tous les scénaristes, le casting et les équipes qui ont travaillé d’arrache-pied pour fabriquer ces séries à destination de nos abonné·e·s aux quatre coins du globe."

Comme le précise Deadline, malheureusement, il va falloir s’attendre à encore plus d’annulations qu’à l’accoutumée, du côté des séries, dans les prochains mois. Aux pertes liées à la période de confinement s’ajoutent des coûts de production plus élevés dus aux protocoles de sécurité face au Covid-19 pour les séries qui vont reprendre le chemin des plateaux de tournage. Certaines petites et moyennes productions, les moins stratégiques pour les diffuseurs, risquent d’en payer les pots cassés. Le fameux pic de la Peak TV (qui désigne l’augmentation exponentielle des séries produites, liée à l’avènement des plateformes) a peut-être été atteint, finalement – à moins qu’il ne reprenne, une fois les effets du coronavirus estompés, dans un ou deux ans.

À voir aussi sur biiinge :