AccueilNews

Trailer : Samuel L. Jackson, Lisa Kudrow et Joe Keery souhaitent une belle mort à 2020

Publié le

par Marion Olité

©Netflix

Les créateur·ice·s de Black Mirror ont le programme parfait pour conclure cette année pourrie comme jamais.

Si on a bien compris que le Covid-19 ne va pas s’évaporer comme par enchantement le soir du réveillon du 31 décembre, le fait de changer d’année nous permettra tout de même psychologiquement de dire au revoir à ces douze mois pour le moins éprouvants, qui ont vu la pandémie frapper tous les pays du monde. Un scénario catastrophe que même Charlie Brooker et Annabel Jones – les créateurs de Black Mirror réputés pour anticiper les pires évolutions high-tech et politiques – n’ont pas vu venir ! En revanche, comme nous, ils l’ont vécue cette année en forme de jour sans fin, où les mots "gestes barrière", "confinement", "test PCR" et compagnie ont fait leur apparition.

Alors, ils ont eu envie de clôturer cette année sur Netflix, en réalisant une émission satirique sous forme de faux documentaire. Un exercice très anglo-saxon qui réunit un très joli casting et permet de rire un peu en ces temps si sombres. Au cours de ce trailer dévoilé par la plateforme, vous découvrirez les bouilles de Samuel L. Jackson, Hugh Grant, Lisa Kudrow, Kumail Nanjiani, Tracey Ullman, Samson Kayo, Leslie Jones, Diane Morgan, Cristin Milioti ou encore le "stranger kid" Joe Keery. Ils incarnent de faux·sses expert·e·s, hommes et femmes politiques ou autres figures que l’on a un peu trop vues cette année !

C’est Laurence Fishburne qui réalise la voix off de ce documentaire parodique. Ce n’est ni une première pour Charlie Brooker, qui a écrit plusieurs émissions humoristiques en Angleterre avant de devenir le si célèbre showrunner de Black Mirror, ni pour Netflix. La plateforme est connue pour ses documentaires et séries docu de très bonne qualité, et elle avait déjà commandé une satire en série plébiscitée par le public, American Vandal.

On laisse le mot de la fin à Charlie Brooker qui explique ainsi son ambition pour Mort à 2020, qui sera mise en ligne le 27 décembre : "J’espère que les spectateurs trouveront au moins un gag qui leur plaira – parce que, soyons honnêtes, en 2020, le moindre rire qu’on est capable d’arracher est une modeste – mais précieuse – victoire."

À voir aussi sur biiinge :