AccueilNews

Vidéo : comment Grey’s Anatomy a changé la vie des femmes

Publié le

par Marion Olité

© Konbini

La journaliste Jennifer Padjemi analyse la série Grey’s Anatomy avec une approche féministe et intersectionnelle.

À l’occasion de la sortie de son livre Féminismes et pop culture, sorti aux éditions Stock le 17 mars dernier, la journaliste Jennifer Padjemi a accordé une interview à Biiinge. Dans son ouvrage passionnant sur les liaisons entre les mouvements féministes et leur récupération ou extension par la pop culture, elle se penche notamment sur la série Grey’s Anatomy.

Diffusé sur ABC (TF1, chez nous) depuis 2005, ce premier succès au long cours signé Shonda Rhimes peut ressembler de loin à un soap larmoyant qui enchaîne les rebondissements et tue ses personnages aussi vite que les showrunners de Game of Thrones (et avec autant de cruauté).

À y regarder de plus près, le hit médical regardé par des millions de personnes à travers le monde nous dit plein de choses passionnantes sur ce que signifie être une femme, notamment racisée*, en particulier à travers les parcours des personnages noir et d’origine asiatique de Miranda Bailey (Chandra Wilson) et Cristina Yang (Sandra Oh). Jennifer Padjemi nous parle également de masculinité non toxique ou encore du mémorable épisode "Silent All These Years" (saison 15, épisode 19) qui a eu des conséquences directes sur les vies des femmes américaines.

*Terme utilisé dans une approche sociologique de la race. Il décrit les personnes qui font l’expérience du racisme.