AccueilPop culture

Les 20 séries les plus attendues de l’été 2021

Publié le

par Paul Gombert

Ⓒ Netflix/FX/AMC/The CW

Au programme de cet été : du muscle, des gossips et des zombies.

Gossip Girl

Les rumeurs couraient depuis plusieurs années et il arrivera finalement cet été : le reboot de Gossip Girl avec ses personnages inédits, qui devront être à la hauteur de Blair Waldorf et Serena van der Woodsen. Les fans du teen drama resteront toutefois en terrain connu sur deux points : la présence de Kristen Bell en tant que narratrice et un concept similaire, avec un·e nouveau·elle blogueur·se de l’Upper East Side qui prend la relève de Dan Humphrey. Ce ou cette Gossip Girl 2.0 pourra profiter de l’explosion des réseaux sociaux et l’ubérisation d’Internet pour faire exploser le compteur de rumeurs et secrets en tous genres. Le reboot se met également à jour côté diversité, avec un cast et des personnages issus des communautés minoritaires et LGBTQ+. (A. D.)

À voir sur HBO Max dès le 8 juillet, et prochainement sur Warner TV.

Resident Evil: Infinite Darkness

Alors que le récent Resident Evil Village fait la joie des amoureux·ses de la licence vidéoludique depuis son lancement sur nos consoles le 7 mai dernier, Netflix compte à son tour profiter de cet engouement en lançant son adaptation télévisuelle de la saga horrifique de Capcom. La série d’animation, intitulée Infinite Darkness, suivra deux personnages cultes de la franchise, à savoir Leon S. Kennedy et Claire Redfield. Elle se déroulera en 2006, et plongera le duo de protagonistes au cœur de la Maison-Blanche, après que celle-ci a subi une attaque informatique. Bien évidemment, la principale menace sera tout autre puisque des hordes de zombies ne tarderont pas à prendre d’assaut le bâtiment, poussant les personnes piégées à l’intérieur à survivre coûte que coûte. (P. G.)

À voir sur Netflix dès le 8 juillet.

Atypical, saison 4

© Netflix

Voilà près de deux ans que l’on attend le retour de la tribu Gardner. C’est donc avec une joie infinie que l’on retrouvera Sam, un adolescent sur le spectre de l’autisme, mais aussi sa sœur, Casey (Brigette Lundy-Paine), leurs parents et leurs ami·e·s déjanté·e·s dans de nouvelles aventures post-lycée qui les emmèneront doucement vers l’âge adulte. On avait quitté Sam lors de ses débuts compliqués à la fac, tandis que, de son côté, Casey commençait une histoire d’amour avec Izzie, découvrant sa queerness. Notre bonheur sera toutefois un peu obscurci par une triste réalité : la saison 4 de la série doudou et inclusive signée Robia Rashid sera la dernière. Avant de sortir les mouchoirs, on savourera chaque minute des dix derniers épisodes de cette dramédie au grand cœur. (M.O.) 

À voir sur Netflix dès le 8 juillet.

Virgin River, saison 3

Ⓒ Netflix

Qui a tiré sur Jack (Martin Henderson) et s’en remettra-t-il ? Voilà le terrible cliffhanger dans lequel nous a laissés le soap aux sublimes paysages à la fin de sa saison 2. La troisième livraison de la série, adaptée des romans Harlequin de Robyn Carr, promet selon son pitch officiel "des funérailles, un feu, un divorce, un ouragan et une nouvelle romance", rien que ça ! On prendra bien sûr des nouvelles de notre infirmière préférée, l’héroïne de la série, Melinda Monroe (Alexandra Breckenridge), partie de LA vers les contrées verdoyantes de Virgin River, en Californie, à la suite d’une terrible perte. Jusqu’ici, Virgin River était identifiée "série de plaid" avec son esthétique automnale et ses grands espaces, mais on est toutes disposées à la promouvoir "plaisir coupable de l’été" ! (M.O.)   

À voir sur Netflix dès le 9 juillet.

The White Lotus

Que serait un été sans une mini-série prestige de HBO ? Contrairement aux drames contemplatifs tels que Sharp Objects et Big Little Lies les années précédentes, The White Lotus est décrite comme une comédie satirique. Cette fiction signée Mike White (Enlightened) sent bon la chaleur et les saveurs estivales. La mini-série se déroule dans un camp de vacances paradisiaque, et se concentre sur les résidents et les employés d’un hôtel de luxe sous les tropiques. Création prestige oblige, on y croisera tout un régiment de stars du petit écran, de Connie Britton (American Horror Story) à Alexandra Daddario (True Detective) en passant par Sydney Sweeney (Euphoria), Jake Lacy (The Office) ou encore Steve Zahn (Treme). Les vacances s’annoncent radieuses et délirantes en compagnie de cette joyeuse troupe. (A. D.)

À voir sur HBO dès le 11 juillet, et prochainement sur OCS à la demande.

Animal Kingdom, saison 5

Absents de nos écrans depuis deux ans, les Cody vont finalement faire leur retour cet été. Ces Peaky Blinders modernes et californiens sont désormais livrés à eux-mêmes avec la mort de leur matriarche Smurf, trahie par sa propre famille. Sans la présence de leur leadeuse, les quatre frères vont se battre pour décider du nouveau shérif en ville, tandis que le jeune Joshua continue de suivre ses propres plans de son côté. Cette cinquième saison promet d’être explosive et riche en rebondissements, avec la reprise des braquages spectaculaires organisés par les Cody, avant un sixième chapitre attendu l’année prochaine qui viendra conclure les péripéties de la famille la plus déjantée de Californie. (A. D.)

À voir sur TNT dès le 11 juillet, et prochainement sur Warner TV.

American Horror Stories

© Hulu

En ce début de vacances estivales, Hulu va lancer le spin-off très attendu d’American Horror Story, qui reprend – au pluriel – le même titre de la série originale de Ryan Murphy et Brad Falchuk. Ces nouvelles histoires prendront la forme d’anthologie épisodique, avec une intrigue différente d’un épisode à l’autre. Les moyens de nous faire peur seront donc multiples et reposeront sur les mythes et légendes urbaines américains. Quatre acteurs ayant déjà travaillé avec Murphy viennent d’être récemment annoncés au casting. Il s’agit de Kevin McHale (Glee), Dyllon Burnside (Pose), Charles Melton (American Horror Story) et Nico Greetham (The Prom). On compte sur tout ce beau monde pour réussir à nous filer la chair de poule malgré la chaleur attendue cet été. (P. G.)

À voir sur Hulu dès le 15 juillet, et prochainement sur Disney +.

Schmigadoon!

© Apple TV+

Derrière ce drôle de titre – référence à la comédie musicale Brigadoon, créée en 1947 à Broadway – se cache une série au concept loufoque mais particulièrement alléchant. Un couple, incarné par Cecily Strong (Saturday Night Live) et Keegan-Michael Key (Parks and Recreation), décide de partir en excursion pour se ressourcer et donner un second souffle à leur relation. Au cours de leur randonnée, ils vont arriver dans le village magique de Schmigadoon. Celui-ci a la particularité d’être tout droit sorti d’une comédie musicale des années 40.

Josh et Melissa vont faire la rencontre de ses habitants, qui ont donc l’habitude de danser et chanter à longueur de journée. Mais pour pouvoir s’en aller, le couple va devoir raviver la flamme qui semblait éteinte entre eux. On vous prévient tout de suite : si vous vous lancez dans Schmigadoon!, préparez-vous à voir une parodie bien barrée et totalement assumée des grandes comédies musicales de Broadway, qui font les beaux jours de la célèbre avenue new-yorkaise depuis des décennies. (P. G.)

À voir sur Apple TV+ dès le 16 juillet.

Titans, saison 3

Ⓒ HBO Max

Avec l’arrivée de HBO Max, les Titans de DC Comics ont changé de maison et seront peut-être désormais mieux lotis. Le showrunner Greg Walker a notamment promis plus de créativité et de budget pour la saison 3 grâce à ce déménagement. La série parvient à tirer son épingle du jeu des autres productions DC à l’aide de son atmosphère sombre et sa tonalité plus adulte, tout en se concentrant sur des personnages secondaires très appréciés de la Digne Concurrence (Nightwing, Raven, Beast Boy, Red Hood…).

En saison 3, Titans accueillera d’ailleurs toujours plus de méchants emblématiques du Batmanverse tel que l’Épouvantail, mais aussi des héros proches de Bruce Wayne dont Barbara Gordon et Tim Drake, le troisième Robin. On peut officiellement le dire, Gotham a trouvé une héritière digne de son nom. (A. D.)

À voir sur HBO Max dès le 22 juillet, et prochainement sur Netflix.

Ted Lasso, saison 2

Cet été, les fans du ballon rond suivront assidûment l’Euro de football à la télé. Mais pour les plus sériephiles d’entre eux, le véritable évènement, c’est évidemment le retour de Ted Lasso ! La série la plus feel good du moment revient sur Apple TV+, avec, on l’espère, toujours autant d’humour et de bons sentiments. Récompensé aux Golden Globes en début d’année, on veut plus que tout que Jason Sudeikis continue à nous mettre du baume au cœur, comme il l’avait si bien fait en saison 1. On a d’ores et déjà hâte de retrouver Ted Lasso, ainsi que l’ensemble des joueurs du Richmond FC, qui évolueront cette saison en deuxième division anglaise. Mais on se doute bien que celle-ci ne sera pas de tout repos et sera pleine de rebondissements. (P. G.)

À voir sur Apple TV+ dès le 23 juillet.

Mr. Corman

© Apple TV+

Décidément, l’été sera chargé du côté d’Apple TV+. Après Schmigadoon! et Ted Lasso, c’est une autre comédie - peut-être plus douce-amère que les deux autres - qui débarquera en août sur la plateforme. On pourrait résumer la série en un nom, celui de Joseph Gordon-Levitt. Et pour cause, le comédien est ici créateur, producteur et acteur, en plus d’écrire et réaliser l’entièreté du show. On peut difficilement faire plus multitâche. Mr. Corman racontera l’histoire de Josh, un prof de musique qui n’a jamais réussi à faire décoller sa carrière. Le jeune homme, qui vient de se séparer de sa copine, souffre également d’anxiété, de solitude et culpabilise à l’idée d’être une mauvaise personne. Bref, on a qu’une envie, c’est prendre ce pauvre Josh dans nos bras pour le consoler au maximum. Les amateur·ice·s de "dramédies" seront servi·e·s. (P. G.)

À voir sur Apple TV+ dès le 6 août.

Riverdale, saison 5, partie 2

Ⓒ The CW

La petite ville de Riverdale a bien changé après la remise des diplômes d’Archie et sa bande. Les ados sont désormais passés dans le monde des adultes pour le meilleur comme pour le pire, qu’on découvre à la suite d’une ellipse de sept ans. Heureusement pour les fans, certaines choses ne changent pas à Riverdale notamment ses faits divers toujours plus dingues, à la croisée d’un nouveau tueur en série et d’une invasion extraterrestre. Dans cette deuxième partie de saison, nous découvrirons la véritable identité de Charles, le bébé de Toni, le retour potentiel du couple Varchie, un énième crossover avec Katy Keene et l’existence ou non des aliens dans la peau des mystérieux Mothmen… (A. D.)

À voir sur Netflix dès le 12 août.

Brooklyn Nine-Nine, saison 8

© Fox

 
Pour clore l’été et attaquer la rentrée comme il se doit, Brooklyn Nine-Nine nous régalera avec un dernier tour de piste. Car avant de fermer les portes du commissariat sur huit ans de délires, de chasses au trésor toutes plus folles les unes que les autres, d’enquêtes improbables, de gaffes et de déguisements d’Halloween toujours plus inventifs, nos flics préféré·e·s ont encore dix épisodes pour nous faire marrer. On ne va donc pas bouder notre plaisir (“Nom de ta sextape !“), avant de dire adieu à cette série qui nous a offert certains des moments de comédie les plus drôles de la décennie. Une chose est sûre, Jake, Amy, Rosa, Terry, Charles, le Capitaine Holt et les autres vont sacrément nous manquer. On chantera “I want it that way” des Backstreet Boys en leur honneur. “TELL ME WHYYYY”. (D. R.) 
 
À voir sur NBC dès le 12 août, et prochainement sur Canal+ Séries.

Heels

Si Stephen Amell a laissé derrière lui l’arc et les flèches du Green Arrow, il n’a pas pour autant abandonné les collants et la musculation. Cet été, on le retrouvera sur le ring des catcheurs de Heels, où il fera face à Alexander Ludwig alias Björn dans Vikings. Dans ce drame sportif, les deux acteurs incarnent deux frères rivaux qui prennent la relève de leur père pour devenir le catcheur le plus fort et populaire de la Géorgie. Avalanche de muscles et de testostérones dans cette série mi-transpi, mi-sexy, qui promet des bastons intenses et épiques dans la veine de Kingdom. (A. D.)

À voir sur Starz dès le 15 août, et prochainement sur Starzplay.

Nine Perfect Strangers, saison 1

L’histoire d’amour entre Nicole Kidman et les productions sérielles se poursuit. Après des prestations remarquées dans Big Little Lies et The Undoing, deux jolis succès d’HBO, l’actrice oscarisée revient sur nos écrans. C’est cette fois-ci sur Hulu qu’on la retrouvera, dans Nine Perfect Strangers, minisérie adaptée du roman éponyme de Liane Moriarty (à qui l’on devait déjà Big Little Lies).

Le show créé par David E. Kelley et John-Henry Butterworth pourra compter sur un casting cinq étoiles. Melissa McCarthy, Luke Evans, Michael Shannon et Bobby Cannavale partageront, entre autres, l’affiche avec Nicole Kidman. La série s’annonce quant à elle prometteuse, et résolument mystérieuse. L’action se passe dans une station thermale, où neuf parfaits inconnus vont essayer de reprendre le contrôle de leur vie. Il semblerait néanmoins que la directrice de l’établissement ne soit pas vraiment là pour les aider, mais au contraire, pour les manipuler. Ambiance angoissante, personnages mystérieux… Ça sent bon le hit sériel de l’été tout ça ! (P. G.)

À voir sur Hulu dès le 18 août, et d’ici la fin de l’année sur Amazon Prime Video.

The Walking Dead, saison 11

© AMC

Onze ans après ses débuts sur AMC, The Walking Dead tire (enfin) sa révérence avec sa onzième et ultime saison. Après avoir connu autant de hauts que de bas, on croise malgré tout les doigts pour que la série finisse en beauté et ne s’arrête pas dans l’indifférence générale. Cette saison 11, composée de 24 épisodes, devrait mettre au centre de son intrigue le Commonwealth, communauté introduite la saison dernière, notamment par le biais de sa milice, qui avait capturé Eugene, Ezekiel, Yumiko et Princesse. Negan, devenu l’un des personnages les plus populaires du show, devrait également tenir un rôle prépondérant, et être plus souvent associé à Daryl, autre chouchou des fans de la série. Il ne nous reste plus qu’à vous poser la question qui tue : misez-vous plutôt sur une fin en apothéose, ou une sortie par la petite porte ? (P. G.)

À voir sur OCS en US+24 dès le 23 août.

American Horror Story, saison 10

© FX

Double ration d’horreur cet été ! Alors que sa série dérivée aura fait ses débuts quelques semaines auparavant, FX fait le choix de diffuser, dans la foulée, la saison 10 d’American Horror Story. Pour son dixième anniversaire, le show a fait appel aux acteurs et actrices emblématiques qui ont fait sa renommée. Sarah Paulson, Evan Peters, Kathy Bates, Billie Lourd ou encore Finn Wittrock ont répondu à l’appel. Ils donneront la réplique à Macaulay Culkin (Maman, j’ai raté l’avion), qui sera évidemment l’attraction de cette saison d’AHS. Sous-titrée Double Feature, elle mettra en parallèle deux intrigues – l’une sur terre, l’autre en mer – qui s’entremêleront. Si après ça, les fans de l’œuvre de Ryan Murphy ne sont toujours pas rassasiés, on ne sait plus quoi faire. (P. G.)

À voir sur FX dès le 28 août, et prochainement sur Canal + Séries.

The Chair (27 août)

Ⓒ BBC America

Après Game of Thrones, les showrunners D. B. Weiss et David Benioff profitent de leur juteux contrat d’exclusivité avec Netflix pour changer complètement d’univers. Le tandem est à la tête de The Chair, une dramédie portée par un duo tout aussi charmant composé de Sandra Oh (Killing Eve) et Jay Duplass (Search Party). L’actrice primée aux Golden Globes incarnera la première femme de couleur à prendre la tête du département anglais d’une prestigieuse université, alors que ses collègues et l’administration feront tout pour lui mettre des bâtons dans les roues. Pas de dragon ou de Marcheurs blancs donc pour les créateurs de GoT, mais une série dramatique qui pourrait leur permettre de concourir une nouvelle fois aux Emmy Awards. (A. D.)

À voir sur Netflix dès le 27 août.

Only Murders in the Building, saison 1

Dans la famille des comédies résolument potaches, Only Murders in the Building semble bien partie pour se faire une place de choix. Créée par l’humoriste Steve Martin et le scénariste John Hoffman (Looking, Grace et Frankie), et produite notamment par le papa de This is Us, Dan Fogelman, la série a tout pour devenir un remède anti-morosité indispensable pour accompagner la reprise du travail. Steve Martin sera l’une des têtes d’affiche, tout comme son comparse du Saturday Night Live, Martin Short, et la chanteuse Selena Gomez, qui complète ce trio détonant. Leurs personnages, fans des true crimes, habitent dans le même immeuble et commencent à mener l’enquête le jour où l’un de leur voisin est retrouvé mort dans de mystérieuses circonstances. Un pitch simple et efficace comme on les aime. (P. G.)

À voir sur Hulu dès le 31 août, et prochainement sur Disney +.

What If… ?

Entre deux séries Marvel, Disney+ va s’écarter un peu du MCU pour proposer une anthologie animée avec les super-héros que l’on connaît bien. Toutefois, les Avengers vont inverser voire complètement changer de rôles entre eux dans What If... ?, une collection d’épisodes inspirés des comics éponymes. Dans ces derniers, on découvre par exemple une version zombiesque de Steve Rogers, que Peggy Carter est devenue Captain America, que T’Challa est à la tête des Gardiens de la Galaxie ou encore que le marteau de Thor est revenu à Loki. Bref, la série animée nous fera voyager dans des univers alternatifs sur la voix suave de Jeffrey Wright (Westworld) alias The Watcher, le narrateur omniscient de ces histoires surprenantes. et originales. (A. D.)

À voir sur Disney+ courant août.

Un dossier écrit par Adrien Delage, Paul Gombert, Marion Olité et Delphine Rivet. 

À voir aussi sur biiinge :