Un faux magasin Black Mirror est apparu comme par magie à Londres

Afin de promouvoir la sortie de "Bandersnatch", le film interactif dérivé de Black Mirror, une boutique fictive s’est matérialisée près de la station Old Street.

Rien ni personne ne semble échapper au phénomène Black Mirror, pas même les rues de la capitale britannique. Là, à proximité de la station Old Street en plein cœur de Londres, une étrange boutique est apparue sans crier gare. Son nom ? Tucker’s Newsagent & Games. Si celui-ci ne vous évoque pas grand-chose, sa vitrine devrait, en revanche, vous parler davantage puisqu’on y retrouve tout un tas d’artefacts faisant référence à l’anthologie de Charlie Brooker, notamment son épisode "Bandersnatch" récemment débarqué sur Netflix.

Publicité

Encore une fois, le géant du streaming a fait fort niveau promo, puisque ce magasin n’est en réalité qu’un outil publicitaire pour justement valoriser "Bandersnatch", le volet interactif de Black Mirror. Quoi qu’il en soit, cette boutique surprise, fake ou non, est un véritable must-see pour les adorateurs de la série tant elle contient de clins d’œil à celle-ci.

On remarque par exemple des PLV à l’effigie du monstrueux démon Pax (celles et ceux qui ont visionné "Bandersnatch" doivent encore être traumatisé·e·s par son existence) ou encore des tueurs robotisés de "Metalhead", l’épisode monochrome de Black Mirror. À l’intérieur du commerce, on repère différents objets inattendus, comme des VHS et autres comics basés sur les différents opus de l’anthologie. Le détail qui fait la différence ? La petite pancarte "Be Right Back" épinglée sur l’entrée qui, en plus de semer le doute en faisant croire que cette boutique est bien réelle, reprend le titre du premier épisode de la saison 2.

On notera tout de même que Londres n’est pas la seule ville anglaise à avoir pu assister à l’apparition miraculeuse d’une telle boutique promotionnelle. En effet, une vitrine du même acabit s’est aussi pointée comme par magie dans un quartier de Birmingham. Chapeau, Netflix !

Publicité

Par Florian Ques, publié le 07/01/2019

Copié

Pour vous :