© Toei Animation

Dragon Ball Super: Broly décroche la première place au box-office français

Son Gokû fait (presque) de l'ombre à Captain Marvel dans l'Hexagone.

© Toei Animation

Après avoir réalisé un énorme carton aux États-Unis et au Japon, Dragon Ball Super: Broly, le vingtième film d’animation de la saga culte, a conquis le public français. Le jour de sa sortie, le 13 mars dernier, le long-métrage, distribué dans 309 salles du pays, s’est assis sur la première place du podium des nouveautés au box-office, avec un superbe score de 150 348 entrées (dont 99 489 grâce aux avant-premières) – des chiffres donnés par Wild Bunch, le distributeur du film dans l’Hexagone.

Publicité

Du côté du box-office international du mercredi 13 mars, Dragon Ball Super: Broly se classe deuxième, juste derrière les tribulations de Carol Danvers dans Captain Marvel. Le film a principalement performé à Paris et dans sa périphérie, avec près de 3 000 entrées réparties dans 43 salles et calculées à partir de 14 heures. Rien d’étonnant pour cette production à grand spectacle de la Toei Animation, qui est déjà le film le plus rentable de la franchise.

À l’international, le long-métrage a déjà récolté plus de 100 millions de dollars. Le géant nippon a donc visé juste en misant sur la popularité de Broly auprès du public. La particularité du film est d’ailleurs de rendre le colosse, créé par Shigeyasu Yamauchi et Takao Koyama en 1993, canon dans l’œuvre d’Akira Toriyama. Au vu de ce succès, on ne serait pas étonné que la Toei décide de mettre rapidement en chantier une suite ou bien de refaire appel au personnage dans la série Dragon Ball Super, toujours en hiatus pour le moment, voire de l’inclure dans le manga illustré par Toyotarō.

Publicité

Pour les nouveaux venus, Dragon Ball Super: Broly réinvente les origines du Saiyan légendaire sous la plume de sensei Toriyama. L’action se déroule juste après les événements du tournoi de Pouvoir, alors que Vegeta et Son Gokû sont retournés s’entraîner paisiblement sur la Terre de l’Univers 7. C’était sans compter sur Freezer, qui revient une énième fois défier les Saiyans grâce à son nouveau champion : Broly, un combattant à la puissance dantesque.

Par Adrien Delage, publié le 15/03/2019

Copié

Pour vous :