AccueilPop culture

Ncuti Gatwa raconte comment Sex Education l'a sauvé d'une situation précaire

Publié le

par Adrien Delage

Ⓒ Netflix

Un témoignage très émouvant, où Ncuti Gatwa raconte ses échecs successifs et sa peur de devenir SDF.

"Cette série m’a sauvé la vie" est parfois une phrase à prendre au premier degré. Ncuti Gatwa, l’acteur britannico-rwandais révélé par le rôle d’Eric, dans Sex Education, le sait mieux que quiconque. Dans une interview très personnelle avec The Big Issue, il est revenu sur la situation précaire dans laquelle il était, avant d’être casté dans le show de Netflix. Comme de nombreux émigrés d’Afrique, Ncuti Gatwa a enchaîné les galères et les faux plans pour trouver du travail et finalement vivre de sa passion, ce qui aurait bien pu lui coûter sa dignité, voire sa vie.

Dans l’interview, l’acteur évoque une période très compliquée de sa carrière où il ne parvenait pas à trouver de rôle et donc à renflouer ses comptes. Après de nombreux échecs consécutifs, il a dû lâcher son appartement londonien, faute de pouvoir payer son loyer. Cette situation précaire a duré pendant plusieurs mois, si bien que Ncuti Gatwa a fini sans domicile fixe pendant un temps :

"Être un jeune garçon de 25 ans sans argent ni emploi a profondément affecté l’estime que j’avais de moi-même. Les refus sont devenus insupportables à vivre. Les auditions n’étaient plus qu’une question de carrière, mais bien de survie. […] Un jour, alors que j’errais dans les rues avec mes valises, j’ai compris que j’étais en train de devenir SDF.

J’aurais été incapable de m’en sortir sans l’aide de deux amis exceptionnels. L’une m’a hébergé et le second me prêtait de l’argent chaque semaine pour manger. Leur générosité était sans limite, mais très difficile à accepter, car ça revenait à admettre ce que j’étais devenu. Je n’arrivais pas à réaliser ma situation."

Plus loin dans cet entretien poignant, Ncuti Gatwa revient sur la détresse mentale que cette situation a entraîné : "J’ai commencé à devenir dépressif et je m’interdisais de faire comprendre aux autres à quel point je touchais le fond. Ça aurait été un autre fardeau à partager avec mes amis. Mon esprit était devenu mon pire ennemi."

Aujourd’hui, l’acteur va beaucoup mieux. Il vit dans un bel appartement avec son meilleur ami, dans le nord de Londres. Après son expérience difficile, il a rejoint les membres de Centrepoint, une association caritative qui vient en aide aux jeunes londoniens en situation précaire. Son confinement s’est très bien passé et il n’a qu’une seule hâte : retrouver le chemin des plateaux de Sex Education avec ses collègues, un souhait qui pourrait se concrétiser dès le mois d’août si la pandémie de Covid-19 continue de régresser en Europe.

Les deux premières saisons de Sex Education sont disponibles en intégralité sur Netflix.

À voir aussi sur biiinge :