Ⓒ Netflix

Marianne est validée par le maître de l'horreur, Stephen King

"J'ai même ressenti, et je le dis en toute modestie, des vibes de Stephen King."

Le genre de l’horreur en série se porte très bien sur Netflix. Après l’indienne Ghoul et le chef-d’œuvre de Mike Flanagan, The Haunting of Hill House, c’est la France qui a été mise à l’honneur en cette rentrée automnale avec Marianne. Le show de Samuel Bodin est allé jusqu’à terroriser nos amis américains, qui se demandent si Elden est une vraie ville de Bretagne hantée par des fantômes. Cerise sur le gâteau, la série a même été adoubée par le patron du fantastique aux États-Unis, Stephen King, qui a souligné les qualités de Marianne dans un tweet élogieux.

Publicité

"Si, comme moi, vous êtes l’un de ces tarés qui aiment se faire peur, sachez que 'Marianne' sur Netflix fera le job. Il y a des traits d’humour qui lui donnent des vibes de Stranger Things. J’ai même ressenti, et je le dis en toute modestie, des vibes de Stephen King."

Publicité

En vérité, le romancier américain a vu juste. Au cours de notre entretien avec Samuel Bodin, le créateur et réalisateur de Marianne nous avait confié ses inspirations pour la série. Outre ses cauchemars d’enfance, le showrunner a cité Shining de Stanley Kubrick (basé sur l’œuvre de Stephen King). Il précisait d’ailleurs "vouloir revenir à quelque chose de très 'train fantôme', pour prendre plaisir à se faire peur". En somme, des propos très proches des ressentiments de l’écrivain à l’égard de Marianne.

À première vue, le show horrifique a été un succès à la fois public et d’estime, qui revalorise les productions françaises de Netflix, mises à mal depuis les échecs Marseille et Osmosis. La plateforme de streaming n’a toujours pas confirmé le renouvellement de la série, mais elle devrait sans surprise accorder à Samuel Bodin la possibilité de conclure son histoire de fantômes, qu’il a imaginée en trois saisons. D’ici là, on vous souhaite de joyeux cauchemars.

La première saison de Marianne est disponible en intégralité sur Netflix.

Publicité

Par Adrien Delage, publié le 27/09/2019

Copié

Pour vous :