Ann Morgan Guilbert, la grand-mère Yetta d'Une nounou d'enfer, nous a quittés

Ann Morgan Guilbert, qui restera toujours dans nos cœurs la pétillante grand-mère Yetta d'Une nounou d'enfer, est décédée ce mardi, des suites d'un cancer.

C'est par un tweet de la star d'Une nounou d'enfer, Fran Drescher, que les sériephiles ont appris la triste nouvelle. Mais l'annonce officielle est venue de la fille de la défunte, Nora Eckstein : Ann Morgan Guilbert, actrice qui a consacré toute sa carrière à nous faire rire, a succombé à un cancer ce mardi, à l'âge de 87 ans.

Publicité

De notre côté de l'Atlantique, elle était, et restera toujours grand-mère Yetta, la mamie un peu perchée mais tellement attachante d'Une nounou d'enfer. Ce rôle, qu'elle a incarné de 1993 à 1999, aura marqué toute une génération de téléphages.

Publicité

Notre grand-mère Yetta

Chez nous, c'est en 1994 que l'on a découvert la fameuse Nounou, son jeu du chat et de la souris avec son riche employeur, M. Sheffield, les conseils farfelus qu'elle dispensait à ses enfants, mais aussi et surtout, le rapport aussi fusionnel que conflictuel qu'elle entretenait avec sa mère, Sylvia, et sa grand-mère, Yetta.

Chacune d'elle est une représentation symbolique de Fran à un âge différent. Quand notre héroïne voit sa mère se jeter sur le gâteau, Fran angoisse des kilos qui l'attendent quand elle aura perdu (selon elle) tout son sex-appeal. Yetta, elle, est une version plus frêle, qui perd totalement la boule avec la vieillesse.

Pourtant, son ses airs de petit oiseau à la choucroute mauve XXL et aux lunettes grossissantes, la mamie de la bande ne manquait pas d'espièglerie. Elle qui clopait comme un pompier, et qui ne se séparait jamais de son fameux sac banane, avait une vie sexuelle. Oui. Dans les années 1990, sur une sitcom grand public de CBS, on a osé insinuer que le désir ne mourait pas avec les années.

Publicité

yetta nanny

Qui n'a pas fondu en voyant Yetta et son amoureux du moment, un certain Ray Charles, se compter fleurette ? Cette mamie, qui oubliait les prénoms et ne savait pas toujours où elle était, avait de belles fulgurances pour son grand âge, comme lorsqu'elle nous a offert un merveilleux numéro de music-hall, pendant que personne ne la regardait. Des extraits que l'on revoit chaque fois avec autant de plaisir, comme dans cette vidéo hommage concoctée par Biiinge.

Grimée, affublé de sa panoplie toujours clinquante, Ann Morgan Guilbert n'avait en fait que 5 ans de plus que celle qui jouait sa fille Sylvia dans la série, Renée Taylor. En français, ainsi que la plupart d'entre nous l'ont découverte, Yetta devait sa voix éraillée à la comédienne de doublage Katy Vail.

Publicité

Cette sainte trinité de femmes juives, fortement inspirées des propres mère et grand-mère de Fran Drescher (qui était aussi créatrice de la série) était l'un des piliers de cette sitcom, et chaque apparition de Yetta se plaçait sous le signe d'une bonne tranche de rire à venir.

Une carrière dédiée au rire

Nanny yetta

Si Yetta est un personnage culte, son interprète, elle, est moins connue chez nous. Ann Morgan Guilbert a pourtant fait marrer des générations de téléspectateurs américains, des planches de Broadway aux studios des sitcoms tournées en public.

Née en 1925, à Minneapolis (Minnesota), elle est âgée d'une vingtaine d'année lorsqu'elle intègre une troupe de music-hall à Los Angeles. En 1959, elle décroche une place dans une revue qui se produit à Broadway et se fait repérer par Carl Reiner, un scénariste et producteur qui assemblait justement le casting d'une nouvelle sitcom : The Dick Van Dyke Show.

Cette série, culte aux États-Unis, tournée en public et diffusée sur CBS de 1961 à 1966, fut le premier rôle récurrent d'Ann Morgan Guilbert parmi une longue liste de comédies "multi cam" qui ont marqué l'histoire de la télévision américaine. Elle y interprétait Millie Helper, la voisine du couple formé par Rob (Dyck Van Dyke) et Laura Petrie (Mary Tyler Moore, autre figure emblématique de la sitcom US).

576223b5115a4.image

Ann Morgan Guilbert (à gauche) dans le Dick Van Dyke Show.

Après des apparitions ici et là dans des productions aussi variées que Dragnet, Cheers, Arabesque, Seinfeld, elle décroche, en 1993, le rôle dont on se souviendra tous, et qu'elle interprètera dans 56 des 146 épisodes : Yetta Rosenberg, la grand-mère de l'héroïne, Miss Fine.

Fran Drescher ne se séparera d'ailleurs jamais tout à fait de sa mamie d'adoption, puisqu'elle lui fera jouer les guests dans ses séries suivantes, The Fran Drescher Show et Happily Divorced.

Après un petit tour par Modern Family le temps d'un épisode, Ann Morgan Guilbert passe quelque temps au service gériatrique de la comédie douce amère Getting On, avant de nous faire rire une dernière fois dans la sitcom au multiples points de vue, Life in Pieces.

 

Par Delphine Rivet, publié le 16/06/2016

Copié

Pour vous :