Ellen Pompeo, aka Meredith, revient sur le licenciement de ses collègues de Grey’s Anatomy

Confrontée aux rumeurs, l’actrice n’a eu d’autre choix que de se défendre et de prendre la parole pour mettre les choses au clair.

Il y a plusieurs semaines de ça, les téléspectateurs·trice·s fidèles de Grey’s Anatomy étaient secoué·e·s par l’annonce du licenciement troublant de deux actrices principales de la série médicale à succès, en l’occurrence Jessica Capshaw (Arizona) et Sarah Drew (April). Dès que l’info fut partagée à travers toute la sphère médiatique, des rumeurs ont commencé à circuler, spéculant sur le rapport entre le départ forcé des comédiennes et la hausse de salaire fulgurante d’Ellen Pompeo, plus connue sous le nom de Meredith Grey par les fans.

Publicité

Et pourtant, il n’en est rien. Invitée sur le plateau d’Ellen DeGeneres, l’héroïne de Grey’s Anatomy s’est enfin exprimée sur cette affaire. Tandis que la présentatrice du talk-show la questionne sur ces commérages, Ellen Pompeo met d’emblée les choses au clair :

"Ce n’est absolument pas vrai. Je ne suis pas impliquée dans ce genre de décisions. Cela dit, il y a quelques problèmes qu’on rencontre lorsqu’on fait une série depuis 14 saisons, et l’un de ces problèmes est que les scénaristes ont des difficultés créativement parlant à trouver de nouvelles histoires pour tous ces personnages. Il me semble qu’on a 16 acteurs récurrents au casting. Et c’est toujours triste de dire au revoir à des proches quelle qu’en soit la raison. Qu’ils veuillent partir ou non, ça ne rend pas le tout plus facile."

Quoi qu’il en soit, et même si les propos d’Ellen Pompeo font sens (maintenir une série sur autant de saisons sans jamais vraiment s’essouffler relève du miracle, soyons d’accord), on reste tout de même attristé·e·s par le départ prochain d’Arizona et April. Toutes deux très appréciées du public, elles quitteront donc Grey’s Anatomy au terme de la quatorzième saison, actuellement en diffusion de l’autre côté de l’océan. Quant à savoir dans quelles circonstances elles feront leurs adieux, cela reste encore à voir.

Publicité

Par Florian Ques, publié le 23/03/2018

Copié

Pour vous :