© Netflix

Les questions auxquelles la saison 2 d’Altered Carbon devra répondre

La série d’anticipation de Netflix nous a laissés avec quelques questions brûlantes. Si on n’a pas de saison 2, on fait un malheur.

Il est conseillé d’être à jour sur la série avant de poursuivre la lecture de cet article.

#1 Poe est-il réellement mort ?

Publicité

Ironiquement, l’intelligence artificielle répondant au nom de Poe (en référence au poète Edgar Allan Poe) et qui gère l’hôtel Raven est l’un des personnages les plus attachants d’Altered Carbon. Après avoir pris fait et cause pour Takeshi (parce que ce dernier a, certes, les moyens de se payer sa protection), son premier client depuis 50 ans, Poe entreprend d’aider Izzie, la fille de Vernon, à vaincre ses traumatismes. L’AI (incarnée par Chris Conner) développe des sentiments dits humains envers ceux qui occupent son hôtel.

Sa mort électronique, qui survient alors qu’il tentait une nouvelle fois de protéger Tak, est superbement mise en scène, mais bon, elle nous fend quand même le cœur. Sans être super fortiche en intelligence artificielle, on peut se dire qu’il y a sûrement un moyen de ramener Poe dans le monde d’Altered Carbon, où rares sont les protagonistes réellement morts. Malheureusement, la showrunneuse Laeta Kalogridis a une autre vision :

"Ce qui me semble très intéressant à propos de Poe, c’est le fait d’avoir un personnage qui possède tout le savoir du monde entre ses doigts, et qui se retrouve quand même blessé et ne sait pas tout. Parce qu’il veut être humain, et l’un des aspects de l’humanité, c’est justement de posséder un certain niveau d’imperfection qu’il ne peut avoir. […] Je pense que Poe a perdu Lizzie pour toujours. Il n’y aura pas de happy end pour ces deux-là."

Publicité

La showrunneuse ne ferme pas complètement la porte à un retour de Poe, mais disons que ça ne sent pas très bon pour autant… Le monde d’Altered Carbon est sans pitié, même pour les intelligences artificielles.

#2 Qui sont les Elders ?

La civilisation des Elders est à peine évoquée dans la première saison, mais on y fait suffisamment référence pour attiser considérablement notre curiosité. A priori éteint, ce peuple extraterrestre était technologiquement très avancé puisqu’il est la source de la technologie des stacks, les fameuses "piles" élaborées ensuite par Quell et qui ont permis de stocker la conscience humaine. Dans l’épisode 4, "Force of Evil", Miriam et une autre femme, Meth, discutent devant le fossile d’un Elder. Il possède une forme de reptile volant préhistorique.

Publicité

À la fin de la saison 1, le doute n’est plus permis sur ce que nous verrons en saison 2 (si elle est bien commandée par Netflix, qui n’a pas encore officialisé) : la dernière image de teasing est celle d’un ange déchu, en référence au deuxième livre de Richard K. Morgan, Broken Angels, qui prend place plusieurs décennies après le premier tome. Kovacs va alors avoir affaire aux Elders, une ancienne civilisation venue de la planète Mars. Ça y est, vous commencez à en avoir vraiment envie de cette saison 2, hein ?

#3 Dans quelles conditions va-t-on revoir Quell ?

Publicité

La question n’est même pas de savoir si l’on va la revoir. Vu la fin de la saison 1, dans laquelle Tak semble déterminé à retrouver la stack de Quell d’une manière ou d’une autre, on se doute bien que ce personnage – clairement le plus intéressant de la série – va revenir. La question est : comment et pour nous montrer quoi ? Peut-être aura-t-on la chance d’en découvrir plus sur le passé de Quellcrist Falconer, sur la façon dont elle a créé les fameuses piles corticales et comment elle s’est retournée contre le Protectorat pour créer une rébellion idéologique.

En revanche, si Tak réussit à mettre la main sur sa conscience et à la rallumer, on peut légitimement se dire qu’il a peu de chances de retrouver son enveloppe corporelle. Quell sera-t-elle de nouveau incarnée par une actrice noire, ou même par une femme ? Toutes les options sont possibles.

#4 Va-t-on quitter Bay City et changer un peu de planète ?

Parce qu’on a un peu fait le tour de ce San Francisco décadent, aussi stylé soit-il. Le monde d’Altered Carbon se déroule dans un univers où le Protectorat interstellaire des Nations unies a la mainmise sur plusieurs planètes extrasolaires, où l’humanité s’est installée. Il s’agit des "Settled Worlds".

La saison 1 nous a présenté la Terre, mais aussi le monde d’Harlan sous forme de flash-back. Il s’agit de la planète natale de Quell, où Kovacs va recevoir son entraînement de la part de la leadeuse de la rébellion. On peut logiquement espérer que la saison 2 mettra en scène Mars (pour parler des Elders) et encore davantage Harlan. Ensuite, sky is the limit

#5 Reileen a-t-elle reçu la "vraie mort" ?

La sœur de Kovacs était moralement perdue, après des centaines d’années à vivre sans son frère et à s’enrichir sur le dos des plus faibles. À la fin de la saison 1, Tak a détruit toutes ses sauvegardes, et il accompagne Reileen (Dichen Lachman) vers la "vraie mort" qu’elle a choisie (elle lui dit finalement :"vas-y, fais-le").

Toutefois, l’actrice – ou du moins le personnage de la sœur de l’Envoy – devrait réapparaître, peut-être sous forme de flash-back, dans la prochaine saison, à en croire les dires de Laeta Kalogridis : "L’histoire d’Altered Carbon n’est pas racontée de façon linéaire, donc nous pourrions retrouver Reileen à un autre moment de sa vie. Mais la version de Reileen qui a affronté son frère dans la Tête dans les nuages n’existe plus."

#6 Altered Carbon va-t-elle profiter de sa mythologie pour vraiment explorer les questions de genre ?

Ces questions sont évoquées dans la première saison, notamment à travers le personnage de la mère d’Izzie, qui effectue un retour, après de nombreuses années en prison, dans une enveloppe masculine. La grand-mère d’Ortega revient aussi sous la forme d’un homme très viril et prend beaucoup de plaisir dans son nouveau corps. Mais il s’agit de personnages secondaires qui n’ont pas assez de temps à l’écran pour vraiment explorer les questions de genre passionnantes que pose le concept d’Altered Carbon, dans lequel seule la conscience ou l’essence d’une personne survit.

A-t-on une conscience ou une essence masculine ou féminine ? A priori non, et pourtant, cette première saison établissait sans y aller par quatre chemins un monde futuriste (on est 2384 pour rappel) dans lequel le sexisme existe encore à tous les échelons de la société. Si la saison 2 se déroule plusieurs décennies ou centenaires plus tard, la showrunneuse va-t-elle avoir l’audace d’imaginer une société dégenrée et, par ricochet, de proposer autant de corps nus hommes que femmes, traités de manière égale ?

Là encore, elle a son idée sur la question. Elle compte bien explorer les questions de genre et de sexualité plurielle, et cela aura une résonance avec la transsexualité et la communauté LGBTQ+ :

"Ce genre de technologie crée un débat intéressant entre l’idée que vous avez de votre physique et celle que vous vous faites de votre moi spirituel, ou votre idée de la fluidité, et il est certain que se réassigner son genre devient beaucoup plus simple si vous n’avez pas besoin d’avoir recours à la chirurgie. […] Nous n’avons fait qu’effleurer le sujet en saison 1, l’idée de recréer sa personnalité physique d’une façon différente."

La première saison d’Altered Carbon est disponible sur Netflix, qui n’a pas encore renouvelé sa série pour une saison 2.

Par Marion Olité, publié le 21/02/2018

Copié

Pour vous :