AccueilSéries

Sélection : six nouvelles séries à ne pas rater en mai

Publié le

par Adrien Delage

Ⓒ Disney+/Amazon/Netflix

Chaque mois, Biiinge sélectionne pour vous la crème de la crème côté séries !

#1. Star Wars: The Bad Batch

Avec sa nouvelle série animée Star Wars, Disney compte narrer les événements qui se déroulent après The Clone Wars et La Revanche des Sith. On y fait la connaissance des Bad Batch, une équipe de cinq clones d’élite pas comme les autres. Hunter, Crosshair, Wrecker, Tech et Echo ont été génétiquement modifiés par l’Empire et règlent leurs comptes avec des méthodes expéditives. Errant désormais sans but avec la fin de la guerre des Clones, ils sont désormais de redoutables mercenaires en quête d’identité, luttant pour leur survie et à la recherche d’une raison de poursuivre leur combat.

Cette nouvelle création signée Dave Filoni (The Clone Wars, The Mandalorian), le successeur spirituel de George Lucas, promet une plongée originale dans la psyché des soldats clones de la saga. La série reprend la direction artistique en 3D si chère aux productions de Lucasfilm Animation, considérées comme canon dans l’univers des Jedi. On y retrouvera plusieurs personnages secondaires de la franchise, dont Fennec Shand de The Mandalorian, Saw Gerrera et le Grand Moff Tarkin de Rogue One ou encore le capitaine Rex de The Clone Wars. Les fans de Star Wars pourront se jeter sur le show sans aucune hésitation en attendant la suite du space opera en live action, avec notamment les mini-séries Andor et Obi-Wan Kenobi en cours de tournage.

Pour qui ? Les fans de The Clone Wars et de Suicide Squad.

Où et quand ? Dès le 4 mai sur Disney+, à raison d’un épisode par semaine.

#2. Jupiter’s Legacy

En attendant le retour de la franchise Kingsman au cinéma, Mark Millar, auteur de comics prolifique et très populaire, a donné le feu vert à Netflix pour adapter plusieurs œuvres issues de son Millarworld. Le premier fruit de cette collaboration est Jupiter’s Legacy, du nom du comics éponyme cocréé avec le dessinateur Frank Quitely et le coloriste Peter Doherty, une histoire de super-héros inspirée de la mythologie romaine et de la pop culture. On y fait la connaissance des Sampson, une famille de justiciers chargés de protéger la Terre et ses citoyens depuis les années 1930.

Sheldon Sampson, alias The Utopian et patriarche de la famille, est désormais à la retraite tout comme sa femme Grace, aka Lady Liberty, et les trois autres super-héros originels. Ils ont confié leur savoir et leurs responsabilités à la nouvelle génération, qui n’est pas toujours à la hauteur et s’efforce de marcher dans leur pas. Conçu comme une satire du rêve américain qui traite des conséquences de la Grande Récession de 2008 aux États-Unis, Jupiter’s Legacy explore le poids de l’héritage familial dans une tragédie shakespearienne qui devrait plaire aux fans de The Boys et The Umbrella Academy.

Pour qui ? Les sériephiles anticapitalistes qui matent les films Marvel en secret.

Où et quand ? Dès le 7 mai sur Netflix.

#3. The Underground Railroad

Après The Knick et Dear White People, le réalisateur Barry Jenkins revient sur le petit écran avec The Underground Railroad. Cette adaptation du roman éponyme mi-uchronique, mi-historique de Colson Whitehead se déroule dans une réalité alternative du XIXe siècle aux États-Unis, alors que l’esclavage continue de persécuter les peuples noirs et afro-américains. Dans ce monde de terreur et de tyrannie, une communauté d’abolitionnistes tente de construire un réseau souterrain ferroviaire afin de permettre aux esclaves de s’échapper et regagner leur liberté.

La série suivra le parcours de deux d’entre eux, Cora et Caesar, alors qu’ils tentent de rejoindre le train salvateur mais sont traqués par Ridgeway, un chasseur impitoyable. The Underground Railroad mise sur un joli casting, composé de Thuso Mbedu et Joel Edgerton, et la présence de Brad Pitt sur le banc des producteurs. On s’attend à une série coup de poing sur l’histoire du racisme aux États-Unis, dans la veine des productions signées Jordan Peele comme Lovecraft Country et la série Watchmen de Damon Lindelof.

Pour qui ? Les amateurs de séries uchroniques comme The Man in the High Castle, version esclavagisme.

Où et quand ? Dès le 14 mai sur Amazon Prime Video.

#4. Halston

Ⓒ Netflix

Ryan Murphy continue d’assurer son contrat prolifique avec Netflix pour une nouvelle série clinquante. Cette fois, le showrunner nous invite à découvrir la vie mouvementée de Roy Halston, créateur de mode américain entre les années 1960 et 1980, qui a notamment habillé la chanteuse Liza Minnelli et la Première dame Jackie Kennedy. Évidemment, avec le style excentrique et décalé du fondateur d’American Horror Story, on s’attend à tout sauf à un biopic traditionnel, qui plus est avec l’interprétation d’Ewan McGregor dans le rôle-titre.

La mini-série Halston reviendra plus précisément sur la vie de l’artiste à New York dans les seventies, alors qu’il incarnait une icône de la mode disco. Ray Halston verra son empire du fashion mis en péril par un possible rachat et devra se battre pour préserver son nom et sa marque. Des personnages historiques de cette époque libératrice seront de la partie, dont le réalisateur Joel Schumacher, le styliste Victor Hugo Rojas et l’entrepreneur David J. Mahoney.

Pour qui ? Les fanatiques de Ryan Murphy traumatisés par Meryl Streep dans Le diable s’habille en Prada.

Où et quand ? Dès le 14 mai sur Netflix.

#5. M.O.D.O.K.

Dans son roster exceptionnel, Marvel peut compter sur des valeurs sûres et très populaires comme Thanos, Venom et le Docteur Fatalis. Mais la Maison des Idées peut aussi faire preuve d’originalité voire de bizarreries telles que le personnage de MODOK, super-vilain récurrent des comics Avengers et Captain America, très apprécié des lecteurs mais encore méconnu dans nos contrées. Ce génie du crime est une sorte de super-ordinateur humain, changé en un être hydrocéphale après une mutation artificielle, et renommé MODOK pour Mental Organism Designed Only for Killing.

Dans les comics, MODOK est un être vil, très intelligent et tyrannique qui veut dominer le monde grâce à sa technologie révolutionnaire. Mais dans cette nouvelle adaptation produite par Marvel Studios (et qui n’appartient pas pour autant au MCU), et imaginée comme une sitcom en stop motion, le technicien de l’AIM est un loser. Au bord de la faillite, racheté par GRUMBL, son rival de toujours, MODOK va abandonner son combat contre les super-héros pour se consacrer à sa famille et surmonter sa crise de la cinquantaine. Une série résolument barrée et NSFW, où le génial Patton Oswalt prêtera sa voix au protagoniste.

Pour qui ? Les fans de Robot Chicken et d’une version tordue de Westworld.

Où et quand ? Dès le 21 mai sur le service Star de Disney+, à raison d’un épisode par semaine.

#6. Panic

Ⓒ Amazon

Les fictions young adult et dystopiques, héritières de franchises comme Hunger Games et Le Labyrinthe, ont de nouveau le vent en poupe sur le petit écran. Après Shadow and Bone sur Netflix, Amazon proposera de faire revivre le genre avec l’adaptation du best-seller Panic, écrit par Lauren Oliver. Dans la petite ville de Carp, au Texas, les lycéens fraîchement diplômés ont chaque année l’opportunité de participer à une compétition pour remporter une grosse somme d’argent. Mais les jeux en question sont cruels voire dangereux pour les participants, et invitent ces derniers à outrepasser les règles et leur morale pour s’imposer dans la concurrence.

Au terme des jeux, un seul compétiteur peut ressortir gagnant. Et cette année, les 47 participants s’affronteront dans un Panic plus exigeant et violent que jamais, pour une gratification encore plus attractive. Les fans de Battle Royale et Alice in Borderland y trouveront leur compte, d’autant que la série mettra en avant des jeunes acteurs montants : Olivia Welch (Unbelievable), Mike Faist (West Side Story), Jessica Sula (Skins), Ray Nicholson (Mayans M.C.)…

Pour qui ? Les fidèles de Katniss Everdeen qui ont toujours voulu participer aux Hunger Games.

Où et quand ? Dès le 28 mai sur Amazon Prime Video.

Et aussi : Castlevania (saison 4, Netflix), La Guerre des mondes (saison 2, Canal+), Love, Death + Robots (saison 2, Netflix), Lucifer (saison 5, partie 2, Netflix), Mythic Quest : Le Festin du Corbeau (saison 2, Apple TV+), Qui a tué Sara ? (saison 2, Netflix), Ragnarök (saison 2, Netflix), The Bold Type (saison 5, Amazon).

À voir aussi sur biiinge :