AccueilTrailer

Un trailer hypnotique pour The Underground Railroad, la série de Barry Jenkins

Publié le

par Marion Olité

©AmazonPrimeVideo

Le réalisateur oscarisé de Moonlight prépare une entrée remarquée dans le monde des séries.

Après Steve McQueen et l’anthologie Small Axe, un autre réalisateur engagé dans la cause des Afro-Américains vient se frotter au format sériel. Il s’agit de Barry Jenkins, à qui l’on doit le sublime Moonlight sorti en 2016 ou le bouleversant Si Beale Street pouvait parler en 2018. S’il avait déjà réalisé des épisodes de séries – The Knick et Dear White People notamment – c’est la première fois qu’il en crée une.

Le cinéaste détenteur d’un Oscar et d’un Golden Globe a planché pour Amazon Prime Video sur l’adaptation du roman The Underground Railroad. Écrit en 2016 par Colson Whitehead, il raconte la course vers la liberté de Cora (incarnée par Thuso Mbedu), une esclave au XIXe siècle, qui s’échappe d’une plantation de coton en Georgie en empruntant un réseau de chemin de fer clandestin. Le récit se base sur un fait historique : la Underground Railroad, gérée par des abolitionnistes, a permis à des milliers de personnes noires d’échapper à l’esclavage à cette époque.

Barry Jenkins assure l’écriture et la réalisation de cette série en 10 épisodes, produite par Plan B, la société de Brad Pitt. Le cinéaste a dévoilé sur Vimeo un trailer atmosphérique très prometteur, intitulé "In Aeternum" ("Pour toujours" en latin). Sur une bande-son envoûtante signée Nicholas Britell (un de ses collaborateurs fréquents), les plans en sens inverse s’enchaînent, nous dévoilant divers personnages aux prises avec un incendie, une fusillade ou une chute potentiellement fatale.

Le procédé de mouvement inverse, qui voit les personnages reculer dans l’action au lieu d’avance, n’est pas sans rappeler le film le plus discuté de 2020, Tenet de Christopher Nolan, mais la comparaison s’arrête ici. Le cinéma de Barry Jenkins s’appuie aussi sur une esthétique forte certes, mais moins froide et bien plus poétique que celle de Nolan. Et puis il est possible que ces images soient uniquement destinées à la promotion de la série et donc que l’action en sens inversé ne fasse pas du tout partie du récit. Ces plans en clair-obscur nous font en tout cas ressentir toute l’urgence de la survie de ces personnages en danger. Au final, cette atmosphère évoque plutôt une autre série, formellement sublime et centrée sur des personnages noirs : la très belle David Makes Man (inédite en France) de Tarell Alvin McCraney. Coïncidence ? Pas exactement, puisque Tarell Alvin McCraney est le scénariste oscarisé de Moonlight, le film de Barry Jenkins.

À ce stade, The Underground Railroad conserve encore une grande partie de son mystère, mais le peu qui a été dévoilé et l’importance de son sujet en font l’un des événements sériels les plus attendus de l’année. La série sera mise en ligne sur Amazon Prime Vidéo, quelque part en 2021. 

À voir aussi sur biiinge :